Google+ Badge

dimanche 29 janvier 2017

BRETAGNE EN BD: UN PEU DE LECTURE !


BD • Mystère à Cordouan


par Anne Bernet

 Depuis quelques années, tout en poursuivant sa collaboration à la série à succès Le Sang de la vigne, Jean-Pierre Alaux a entamé un autre cycle romanesque qui met en scène non plus un œnologue mais un conservateur employé, dans les années 70-80, par le ministère de la Culture et en charge de la sauvegarde du patrimoine.


Séraphin Cantarel, bon vivant rondouillard, n’a pas le chic de Benjamin Cooker et les romans sont, en vérité, un peu légers, un peu décevants. 

Ces défauts n’ont pas empêché, à défaut d’une adaptation télévisuelle, d’en tenter le passage à la bande dessinée.

Voici donc mise en planches la première enquête de Cantarel et du jeune Trélissac, son assistant, expédiés, en 1975, mesurer l’état de dégradation du phare de Cordouan, qui menace ruines.
 
Très vite, cependant, la splendeur du monument, et son délabrement, vont moins inquiéter le conservateur que les étranges événements dont le phare semble le théâtre. 
Qui, la veille des noces, a tué Killiam, le fils d’un des gardiens, puis sa fiancée ?

La clef de l’énigme serait-elle dans les caves mystérieuses de Cordouan qui ont abrité de bien curieux visiteurs ? 

Tandis qu’une terrible tempête se lève sur l’estuaire de la Gironde, Cantarel risque de se retrouver piégé en pleine mer en compagnie d’un assassin …

L’on ne peut espérer mieux de la bande dessinée que du roman d’où elle est tirée. Cela se laisse lire sans déplaisir, rien de plus. 

Et, s’il donne, comme tant d’autres dessinateurs, dans la caricature dès qu’il s’agit d’esquisser un visage, Suro trace de belles images de Courdouan, Talmont ou Royan.

 C’est le charme principal de l’album. 


Avis de tempête sur Cordouan, Corbeyran et Suro, Delcourt, 56p, 12,50€.