Google+ Badge

vendredi 23 décembre 2016

LE FRONT NATIONAL ET L' HYPOTHÈSE DE GUILLAUME FAYE !


Guillaume Faye envisage l’hypothèse de Marine le Pen éliminée dès le 1er tour

19 décembre 2016, 2:53 Auteur :  
08a-Faye 

Dans un nouvel article sur son blog intitulé “Fillon contre Marine. 

Qui choisir ? Marion”, l’intellectuel résistant Guillaume Faye ose envisager l’hypothèse de Marine le Pen éliminée dès le 1er tour, et les conséquences de cela. 

Hypothèse taboue au FN pour le moment, mais qui pourrait tout à fait devenir réalité en mai 2017, et jeter le parti dans une détresse quasi-insurmontable.


Voici l’extrait du texte de Guillaume Faye (1) :

L’hypothèse d’une élimination de Marine Le Pen dès le premier tour

Néanmoins, l’opinion, superficielle, ne se rend pas compte de la vraie nature de Fillon. La ligne idéologique de ce dernier, selon Jérôme Fourquet, le directeur du département opinion de l’Ifop, peut capter une partie de l’électorat FN au premier tour et compromettre la présence de Marine Le Pen au second. 

Les tenants de la ligne économique socialo–gauchisante du FN, qui voudront contrer le libéralisme de Fillon, sortiront affaiblis et plomberont leur candidate, jouant le rôle de repoussoirs. 



La position libérale–identitaire décomplexée de Fillon serait dans l’opinion plus forte que celle de la direction du FN qui copie les idées mourantes de la gauche frondeuse, en plein déclin dans la population. 
Déçue, une partie de l’électorat FN abandonnerait ce parti et voterait Fillon dès le premier tour. Fillon affronterait donc un candidat issu de la gauche –peut-être Macron ?– arrivé second au premier tour. 

Cette hypothèse me semble peu probable, mais négliger l’improbable est oublier le possible. En tout cas, Marine le Pen ne doit pas tenir pour une évidence qu’elle sera qualifiée pour le second tour. Ses chances de l’être sont inversement proportionnelles à son alignement sur son confesseur.

Ce dernier, Florian Philippot, parie sur le ralliement au FN d’un électorat de gauche, déçu par Hollande, au prix d’un programme FN photocopiant l’idéologie socialiste. Ce choix est perdant et inintelligent.

 Le ”Front républicain” fonctionne toujours à pleins canons : seule une minorité d’électeurs de gauche se reporte sur le FN. Pour gagner des voix, il faut mordre à droite. 

Quand un énarque, comme M. Philippot, conseille une stratégie, c’est très clair : il est urgent de faire exactement l’inverse.
 Comme je l’ai dit plus haut : en 2007, Jean –Marie Le Pen a été éliminé au premier tour parce qu’il levait la pédale sur les fondamentaux du FN – notamment l’invasion migratoire.

 Le même sort guette sa fille dix ans après. Son père a suivi Soral, il a perdu ; si elle suit Philippot, elle perdra.”

Pour notre part, la défaite de Marine le Pen au 1er tour n’aurait qu’un seul avantage, celui de faire prendre conscience à plus de patriotes sympathisants du FN ou encartés dans ce parti qu’il n’est pas la solution, mais qu’il fait partie du problème.

Quoi qu’il arrive en mai 2017, Marine le Pen ne sera pas élue présidente de la République, et le FN n’aura qu’une poignée de députés, donc les yeux de certains patriotes commenceront à s’ouvrir.

Idem pour l’UPR, dont le président n’atteindra pas les 500 signatures, et s’il les atteint il ne dépassera pas les 0,5%, à l’instar de Cheminade.

Et les 14 000 militants de l’UPR pourront commencer eux aussi à réaliser que l’élection organisée par l’oligarchie n’est pas la solution, mais que c’est le problème.


Vivement mai 2017 !
—–
(1) http://www.gfaye.com/fillon-contre-marine-qui-choisir-marion/

Source et Publication:   http://www.enquete-debat.fr/archives/guillaume-faye