Google+ Badge

dimanche 25 décembre 2016

INTERNET: GOOGLE SOUS PRESSION ......

26 décembre 2016

Google, le géant de l’informatique, a fait son mea culpa et affirmé mardi dernier qu’il allait améliorer les algorithmes de son moteur de recherche. 
Afin de faire le ménage et d’empêcher les résultats « ne faisant pas autorité »d’apparaître en premier.
 Par « ne faisant pas autorité » il faut entendre les informations qui ne donnent pas la version officielle et politique de l’histoire, qui sont historiquement et politiquement incorrects.
C’est le quotidien gauchiste britannique The Guardian, une des conscience morales de l’Occident qui veillent au grain, qui a piégé Google la semaine dernière en faisant une recherche en anglais sur la question « l’holocauste a-t-il eu lieu ? »
C’est un site révisionniste qui est apparu en premier.

Horreur ! Scandale !  Tout ça c’est tellement pire que la pédophilie et la pornographie qui règnent haut la main sur internet !

Et puis, Google est déjà en mauvaise posture : il est accusé d’avoir favoriser l’élection de Trump en laissant proliférer un grand nombre de fausses informations. 

Le géant sous pression a donc tout de suite rassuré ses détracteurs et assuré qu’il ferait tout pour que cela ne se reproduise plus :
« Juger quelles pages internet sont les mieux à même de répondre à une question est un problème complexe et nous ne le faisons pas toujours de la meilleure façon », a expliqué le groupe américain dans son communiqué.
« Lorsque des informations ne faisant pas autorité se classent trop haut dans les résultats de recherches, nous développons une approche évolutive et automatisée pour résoudre le problème, plutôt que de les retirer une à une manuellement », poursuit le géant.

Ces modifications « aideront à faire apparaître des contenus plus crédibles et de meilleure qualité ».
Plus crédibles et de meilleure qualité veut dire bien conformes à la pensée unique. 

La liberté se réduit de plus en plus sur Internet, espace où on peut, encore, trouver des informations contraires à la doxa officielle.
 Pour combien de temps ?
Francesca de Villasmundo