Google+ Badge

dimanche 25 décembre 2016

2017 : AUTOMOBILISTES LA NOTE VA ÊTRE SALÉE .....;

Sécurité routière. Note salée pour les automobilistes

citron-pressé-448x293
25/12/2016 – 05h45 Paris (Breizh-Info.com) – Usant de la volonté de faire baisser la mortalité sur les routes, l’Etat multiplie les nouvelles mesures censées améliorer la sécurité routière mais qui en réalité rapportent une large manne financière.

Après 2 années de hausse de la mortalité routière, le ton a été durci en 2016. 2 plans successifs ont été lancés pour tenter d’enrayer cette augmentation. 

Alors que le nombre de morts sur les routes est en baisse de 0.5% sur les 11 premiers mois de l’année 2016 par rapport à 2015, il y a toutefois plus d’accidents corporels et de blessés.

Des résultats donc peu probants au vu de toutes les mesures mises en place. Parmi elles,  l’interdiction du kit mains libres au volant, l’abaissement du taux d’alcoolémie pour les jeunes conducteurs et l’augmentation du nombre de radars. 
Invoquant la lutte contre le taux de mortalité et l’impact sur l’environnement, le gouvernement n’en oublie pas pour autant les nombreuses recettes à la clé. Des recettes non négligeables..

En 2015, 26 millions de contraventions ont été dressées et l’Etat a récupéré environ 1.7 milliard d’euros. Et la plus grosse part vient des radars automatiques qui ont rapporté, à eux seuls,  658 millions d’euros en 2015 soit un total de 157 000 euros par radar et par an. 

Et selon les prévisions du gouvernement inscrites dans le projet de loi de finances de 2017, les recettes des radars devraient rapporter 25% de plus l’année prochaine, soit 844 millions d’euros.
 
De plus, l’utilisation du kit mains libres au volant coûte dorénavant 135 euros et 3 points sur le permis de conduire. 
Le franchissement de feu orange, censé servir à laisser une marge aux automobilistes, est passible d’une amende de 35 euros. 
 L’écran de fumée écologiste rapporte aussi. La fameuse circulation alternée mise en place dans plusieurs grandes villes en décembre a rapporté 90 000 euros par jour. Et l’impact sur le taux de pollution reste à démontrer. 

En revanche, le blocage de la circulation sur les voies sur berges de la Capitale engendre des embouteillages iniques, et donc une hausse des émissions de gaz.

Avec cet éventail d’amendes, le nombre de points sur le permis de conduire et le portefeuille risquent de se retrouver très rapidement à zéro. 

Et comme si ce n’était pas suffisant, un stage de récupération de points coûte la modique somme de 285 euros pour 2 jours. 
Les classes populaires se trouvent une nouvelle fois en première ligne.

Avec toutes ses nouvelles mesures de contrôle, le gouvernement espère revenir sous le seuil des 2000 personnes tuées sur les routes en 2020, tout en engrangeant des milliards d’euros sur le dos des conducteurs décidément bien dociles.


Photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine