Google+ Badge

mercredi 19 octobre 2016

RADARS: LA LIGUE DE DÉFENSE DES CONDUCTEURS !



Un amendement "Plus un euro supplémentaire pour les radars" a été déposé et va être soumis au vote des députés dans quelques jours.

C'est une occasion unique dans le combat contre les radars qui flashent, chaque jour, des conducteurs raisonnables dépassant d'1 ou 2 km/h la limite autorisée !




Pour gagner cette bataille et donner un coup d'arrêt salutaire aux radars, cliquez ici : __________________________________
plus un euro supplémentaire pour les radars 2

 

Cher ami conducteur,


Nous sortons tout juste du bureau du député Franck Marlin.

Et nous avons une très bonne nouvelle à vous communiquer :

À force de répéter nos messages, de labourer le terrain auprès des parlementaires, un amendement "Plus un euro supplémentaire pour les radars" a été déposé par ce député !

Cet amendement, le n°II-CD 1, sera soumis au vote des députés à l'occasion de l’examen du Budget 2017 à l'Assemblée nationale, qui débute ces jours-ci.

C'est une occasion unique de faire barrage très concrètement au gouvernement et à tous ses nouveaux radars qui nous harcèlent sur la route, en bloquant purement et simplement les crédits affectés aux radars à l'Assemblée nationale. 

Et il y a urgence, quand on sait que le gouvernement a prévu d’augmenter de 25 % les recettes des radars l’an prochain !!!

Imaginez l’enfer : 25 % de flashs de radars en plus... ça veut dire 25 % de risques en plus de vous faire flasher n’importe où, n’importe quand, pour un ou deux kilomètres au dessus de la sacro-sainte limite !!

Nous ne pouvons pas accepter ça !

À l'Assemblée, nous avons réussi à constituer, mois après mois, un groupe de parlementaires engagés aux côtés de la Ligue de Défense des Conducteurs, déterminés à tout faire pour mettre fin à l'acharnement sur les conducteurs.

Franck Marlin, le député de l'Essonne qui vient de déposer l'amendement "Plus un euro supplémentaire pour les radars", est membre des groupes d’étude "Automobile" et "Route et sécurité routière" à l’Assemblée Nationale.

Et c'est déjà lui qui avait co-présidé notre colloque sur la vitesse au Sénat.

Autant vous dire qu'il est prêt à batailler ferme pour défendre la cause des conducteurs jusqu'au bout à l'Assemblée nationale !

Alors, s'il vous plaît, envoyez immédiatement un message à votre député pour lui demander de voter l’amendement "Plus un euro supplémentaire pour les radars" !

Bouton LDC PLF

Et après avoir envoyé votre message, transférez s’il vous plaît cet e-mail à vos contacts : amis, famille, collègues...Nous devons être le plus nombreux possible.

C'est une occasion en or de couper l'herbe sous le pied au gouvernement, prêt à utiliser les radars les plus vicieux pour traquer et taxer les conducteurs par tous les moyens, et augmenter les recettes – déjà 1,7 milliard d'euros en 2016 ! - de la répression :

Radars double-sens, qui flashent aussi de l'autre côté de la route – déjà près de 500 actifs ! ; radars autonomes - jusqu'à 7 500 flashs/jour ; et bientôt le "super-radar" Mesta fusion, qui voit même à l'intérieur des voitures...

Depuis quelques jours, nous sommes déjà en train de faire envoyer des cartes "Plus un euro supplémentaire pour les radars" par centaines aux députés.

Mais pour leur mettre une pression maximale, et qu'ils stoppent le gouvernement dans sa course folle du tout-radars, nous devons utiliser tous les canaux à notre disposition :

Nous n’avons que quelques jours pour les inonder littéralement de messages et convaincre le maximum d’entre eux de voter l'amendement "Plus un euro supplémentaire dans les radars".

Alors pouvez-vous, s'il vous plaît, cliquer sans attendre sur le lien ci-dessous pour envoyer un message à votre député, dès aujourd'hui, pour lui demander de voter l'amendement et mettre fin à la course effrénée au tout-répressif ?

http://info.liguedesconducteurs.org/amendement-anti-radars/

Cela ne vous vous prendra que deux minutes.

Et, après avoir envoyé votre message, pensez bien à transférer cet e-mail à un maximum de personnes.

C'est très important : pour obliger les députés à s'engager et faire contrepoids face au gouvernement, nous devons les assaillir de messages envoyés par des électeurs de leur circonscription !

Il faut qu'ils mesurent à quel point les gens n'en peuvent plus de tous ces radars toujours plus perfectionnés qui leur rendent la vie impossible sur la route.

Et croyez bien qu'à quelques mois des élections législatives, recevoir par milliers des messages d'électeurs de sa circonscription ne laissera pas votre député indifférent !

Avec le soutien des donateurs de l'association, nous travaillons d'arrache-pied depuis des mois pour convaincre les parlementaires qu'il faut changer la politique de répression routière actuelle qui taxe 1,7 milliard d'euros par an aux conducteurs et laisse chaque année 77.000 personnes sans emploi après une perte de permis.

Et chaque mois, nous gagnons plus de terrain auprès d'eux, face aux abus répressifs du gouvernement !

Mais à ce stade, tout dépend de votre mobilisation.

C'est l'envoi de votre message, et celui de milliers et milliers d’autres citoyens, qui peut maintenant faire basculer votre député du côté des conducteurs.

Et après, il suffit souvent d'un parlementaire influent pour en convaincre cinq ou six autres !

Alors, s'il vous plaît, apportez-nous votre aide dans ce combat : envoyez votre message à votre député sans attendre, pour lui demander de voter pour l'amendement "Plus un euro supplémentaire pour les radars", et aidez-nous si vous le pouvez à faire envoyer des milliers d’autres messages, pour démultiplier l’impact de votre action.

Bouton LDC PLF

Avec notre amendement anti-radars déposé à l'Assemblée nationale, nous avons une occasion unique de faire barrage à la politique ultra-répressive du gouvernement. Et elle ne se représentera pas tous les jours.

Alors s'il vous plaît, aidez-nous à gagner cette bataille. Car sans vous, nous ne pouvons rien.

Par avance, un très grand merci !

Bien cordialement




L’équipe de la Ligue de Défense des Conducteurs


23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris
01.43.95.40.20