Google+ Badge

mardi 18 octobre 2016

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE ! POLÉMIQUE !

donald-trump-souriant-4

Donald Trump dénonce les élites mondialistes, les Juifs crient « antisémite »

Contexte : guerre médiatique et discours mussolinien de Trump

Donald Trump a livré jeudi 13 octobre à West Palm Beach, Floride, un discours exceptionnel. 

Je l’ai traduit en intégralité, et commenté.


Avec ce discours, Trump a franchi le Rubicon : il est devenu l’ennemi absolu du (((système)))) mondialiste. Il ne peut plus faire marche arrière désormais.

Le (((système))) a fait une erreur de calcul monumentale. Trump est trop riche pour être acheté, et il a trop de fierté pour se rendre.

Depuis des mois, les médias sont malhonnêtes contre Trump. Ils avaient déjà lancé des offensives médiatiques terribles, comme en août suite à quoi il s’était dit en guerre contre eux, mais ils n’avaient jamais réussi à le couler.

Alors, ils ont décidé de passer à l’étape supérieure. Tout en dissimulant les énormes scandales que WikiLeaks révèle sur Clinton, à partir de l’affaire de la bande sonore, ils ont lancé les diffamations les plus odieuses, les promouvant de toutes leurs forces.

Et les élites du parti républicain l’ont largement abandonné, le trahissant au moment crucial.
Lorsqu’il avait annoncé sa candidature, Trump qui avait toujours fait partie des élites, n’avaient pas idée à quel point elles le haïraient et jusqu’où elles iraient.

Trump n’est pas homme à se plier face à ceux qui veulent sa destruction. Il a dit que les « chaînes » lui ont été retirées et à jeté sa vie pour la destruction de ses adversaires. Cela s’est concrétisé dans ce discours du 13 octobre.


Quelques extraits de ce discours fabuleux :
Il n’y a rien que les élites politiques ne feront pas, pas de mensonge qu’ils ne diront pas, afin de garder leur prestige et leur pouvoir à vos dépens, et c’est ce qui se passe. Les élites de Washington, et les sociétés financières et médiatiques qui les financent, n’ont qu’une seule raison d’être : se protéger et s’enrichir.
Et encore :
Ceci n’est pas seulement une nouvelle élection pour quatre ans, c’est une croisée des chemins dans l’Histoire de notre civilisation.
Et encore :
Peu importe combien de vies ils détruisent, pour eux c’est la guerre, et pour eux absolument rien n’est hors-limite.
Et encore :
C’est une lutte pour la survie de notre nation.
[…]
Cette élection déterminera si nous sommes une nation libre ou si nous n’avons que l’illusion de la démocratie, mais sommes en réalité contrôlés par une petite poignée d’intérêts particuliers mondiaux truquant le système – et notre système est truqué.
Et encore :
La base centrale du pouvoir politique mondial est ici, en Amérique, et ce sont nos élites politiques corrompues qui sont la force la plus grande derrière les efforts de mondialisation radicale.
[…]
Leurs ressources financière sont virtuellement illimitées, leurs ressources politiques sont illimitées, leurs ressources médiatiques sont sans comparaison, et de manière plus importante, la profondeur de leur immoralité est absolument illimitée.
Je ne vais pas citer ici tout le discours, allez le lire, mais retenez qu’il y dénonce sans aucune concession les groupes d’influence, les médias qui promeuvent un programme politique pour protéger la ploutocratie, les élites mondialistes corrompues, les multinationales et la finance.

Les Juifs sous le choc

Au cours du deuxième débat le 9 octobre, Trump avait cité dans un contexte négatif le nom de quelquesjuifs – Soros, Blumenthal et d’autres. Il ne les y dénonçait pas en tant que juif, et il avait aussi cité Warren Buffet qui ne l’est pas, mais cela avait suffi pour que le journal juif Forward s’en émeuve (en).


Dans son discours du 13 octobre, Trump ne cite pas un seul nom juif et ne fait aucune allusion à la judaïté du système mondialiste.

Pour la personne moyenne, il n’y a là rien d’anti-juif.

S’ils n’ont rien fait de mal, ils ne devraient avoir rien à craindre, non ?

Mais les Juifs, tous comme les nationaux-socialistes, ont parfaitement compris ce à quoi Trump faisait référence.
Caricature de A. Wyatt Mann - juif inquiet à cause de Trump
Ils ont conscience de leur propre hyper-domination des médias, de la finance, des groupes d’influence…
Et comme des imbéciles, beaucoup n’ont rien trouvé de mieux que de qualifier le discours de Trump d’antisémite !


Qui a dit que les Juifs ont une intelligence supérieure ? Nous avons probablement affaire à la génération de Juifs la plus stupide de tous les temps.

Comment ne comprennent-ils pas que dire « c’est antisémite de critiquer les médias, les banques, les multinationales » est suicidaire ?  
Cela revient à admettre une domination juive consciente dans ces institutions détestées qui oeuvrent à la destruction de l’Europe et des États-Unis.

Les Juifs agités sur Twitter.

@BPolatseck
Le discours d’aujourd’hui de Trump devrait effrayer chaque juif en Amérique. Je dis cela en tant que républicain & comme quelqu’un qui ne soutient pas Hillary Clinton.
@now7grandkids
En tant que juif je suis effrayé à mort du discours de Trump qui se déroule maintenant. Il est Hitler réincarné. RT
Julia Ioffe
@juliaioffe
C’est seulement moi, ou beaucoup de ce discours de Trump est une provocation anti-juive ?
Caricature - Donald Trump gazant Julia Ioffe
@jjerry_clark
Je suppose que le beau-fils a réussi à garder le mot juif hors du discours d’aujourd’hui de Trump à la dernière minute.
@DudaFanClub
Ce discours de Trump est aussi fasciste qu’ils étaient. L’antisémitisme est si sacrément fort. C’est effrayant.
@bwaxman
Le discours de Trump aujourd’hui était l’adoption de l’#altright avec des affirmations ridicules de conspiration. Il n’a pas dit « les Juifs », mais c’est évidemment ce qu’il voulait dire.
@jamieberk
La seule chose qui manque de se discours de Trump sur les intérêts particuliers mondiaux contrôlant nos médias/politiques/banques est une tirade contre les Juifs.
@POCuts
Regardant le flux de commentaire YouTube de ce discours de Trump – « LES BLANCS D’ABORD », « MEDIAS JUIFS », « LES JUIFS SONT DES DEMONS SATANIQUES », « SALES JUIFS DEGOUTANTS »
J’ai archivé les tweets : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8.

L’ADL dénonce le discours antisémite de Trump

L’ADL est une sorte de super-LICRA américaine. 

Qui en théorie n’a pas le droit d’intervenir en politique à cause de son statut d’exemption de taxe mais qui en pratique le viole allègrement.
New York Times :
« Que ce soit intentionnellement ou non, Donald Trump évoque des thèmes antisémites classiques qui ont été historiquement utilisé contre les Juifs et qui se reflètent encore aujourd’hui », a déclaré dans un communiqué.Jonathan Greenblatt, le directeur exécutif de la Ligue Anti-Diffamation.
« Mr. Greenblatt est seulement un vil serpent juif suprémaciste, un menteur professionnel et un négateur de la réalité.
 Il utilise ces mêmes mots calomniateurs anciens, usés, anti-goy ainsi que les excuses et écrans de fumée habituel pour dissimuler la malfaisance de sa tribu », a déclaré en réponse un représentant de la Ligue de Défense Aryenne (ArDL). 
« Ces prétendus « clichés antisémites » sont tout aussi légitimes et justifiés qu’ils le furent tout au long de l’histoire. »
« M. Trump s’est concentré sur les problèmes et thèmes précis qui obsèdent les antisémites conspirationnistes : ils croyent qu’il y a un groupe élitiste de juifs qui contrôlent les médias, le gouvernement et les banques, et qui essayent de détruire l’Amérique blanche », a-t-il dit.

« Ils croient aussi que la plupart des donateurs d’Hillary Clinton sont juifs. »
Que numériquement la majorité des donateurs sont juifs, non, mais que la majorité de l’argent levé par Hillary Clinton est de l’argent juif. Mais ça n’est pas vraiment une théorie de la conspiration&nbsp: c’est tout à fait officiel que les Juifs sont à l’origine de la moitié des donations électorales reçues par Clinton.

Pour le reste, Greenblatt a une fois de plus le culot de présenter ce qui est un fait objectif comme ridicule et faux. Mais le culot est très bien développé chez les Juifs.

De nombreux médias dénoncent le « discours antisémite » de Trump

Nous avons, pour ne prendre que quelques exemples, l’article du New York Times cité plus haut, Vox (en) pour qui Trump « parle comme un antisémite ». 


Capture d'écran de Vox
Il y a aussi Raw Story (en), Politico (en) (et Slate qui a publié le même article) qui avertissent que Trump pourrait être un nouvel Hitler, Religion News Service (en), ou encore le site ultra-gauchiste Salon (en), et enfin bien sûr la Jewish Telegraphic Agency (en).

Conclusion

Tout cela c’est fait alors que Trump n’a pas dit le mot « juif » une seule fois de son discours ni cité de juif pour illustrer son propos.

La réaction hystérique de l’ADL, du New York Times et de bien d’autres est la confirmation la plus flagrante qui soit de la judaïté des élites mondialistes que dénonçait Donald Trump dans son discours.
Et toutes ces réactions transpirent la peur.

 Source et Publication:     http://www.blancheurope.com/2016/10/16/