Google+ Badge

dimanche 25 septembre 2016

SAINT -BRÉVIN: CONTRE L' ACCUEIL DES MIGRANTS !

vendredi, 23 septembre 2016

LiEn : une association pour lutter contre l’accueil des migrants

1.jpg
Source Breizh infos cliquez ici

Dimanche 18 septembre 2016 au matin, l’association LiEn a distribué plusieurs dizaines de tracts au marché de Saint-Brévin pour réclamer un débat public et un référendum quant à l’arrivée de 70 migrants en plein centre-ville.

Il s’agissait de la première action d’une association dont les membres entendent aider, partout en France, les habitants des communes dans lesquelles la présence de migrants est imposée par l’État.

Les membres de l’association LiEn ont arpenté pendant une heure le marché de Saint-Brévin, diffusant deux argumentaires aux habitants de la commune, le premier sur « Le mythe du réfugié syrien » et le deuxième intitulé « Une majorité de migrants refuse de demander l’asile en France ».


Une première positive
Il s’agissait là de la première apparition publique de cette association. Contacté par nos soins, Nicolas Faure, responsable régional de l’association, nous explique que cette mobilisation auprès des habitants de Saint-Brévin était une évidence. « Étant à la fois un des membres fondateurs de LiEn et Nantais, c’est assez logiquement que notre première action a eu lieu à Saint-Brévin » déclare-t-il.


Si l’association est donc toute jeune, son responsable régional ne manque pas pour autant d’ambition.
« Ce premier contact avec les Brévinois s’est très bien déroulé. 

Notre priorité est désormais de rencontrer les membres du collectif d’habitants opposé à la venue des migrants afin de leur proposer nos services. 

En parallèle, d’autres responsables régionaux vont se déployer dans toute la France afin de fédérer les résistances à l’arrivée des migrants. »


Des outils pour combattre l’idéologie dominante
L’association LiEn a pour objectif de proposer divers outils afin que le débat d’idées puisse avoir lieu sereinement et équitablement. Parmi ceux-ci : des argumentaires, des formations et même la présence d’un représentant régional lors des réunions d’informations ou des débats publics.

« Les opposants à la venue des migrants dans leur commune sont souvent caricaturés par les associations ou les médias. On leur rappelle qu’héberger des réfugiés est un devoir humain ou encore qu’il est normal d’accueillir des familles fuyant les persécutions. Or, c’est précisément ce discours qui est caricatural ! » s’exclame M. Faure.

« Nous souhaitons donner aux Français les outils intellectuels nécessaires à une double résistance. Premièrement, la résistance contre la vision idéologique véhiculée par les médias et les associations. Deuxièmement, la résistance contre l’imposition par l’État de la présence de migrants. »

Pour la suite, et notamment le projet de mettre une équipe juridique à disposition des habitants, M. Faure promet que plusieurs juristes se sont montrés enthousiasmés par le projet.
Une initiative à suivre de très près.

En savoir plus sur LIEN cliquez ici


08:56 Publié dans Revue de presse