Google+ Badge

vendredi 30 septembre 2016

LE GRAND REMPLACEMENT N' EST PAS UN FANTASME.......

Le grand remplacement est une réalité ethnique et civilisationnelle


Rédigé le Lundi 26 Septembre 2016 à 23:55 | 0 commentaire(s)

Extrait de l'Édition du 26 septembre 2016 


 

 

Réinfo, journal d'information bimensuel du Parti de la France


L’homme d'État de l’année pourra mettre ça à son crédit, jamais, en 2016, notre identité et notre peuple n’auront été si menacés. `

Et nous ne sommes pourtant pas en état de guerre ouverte avec une autre nation. Et nos forces armées n’ont pas été défaites à l’une ou l’autre de nos frontières, Nulle citadelle n’est tombée sous les assauts de forces en nombre supérieur. 

Non, c’est avec la complicité, active, de nos gouvernants.
 
Il est interdit en France de faire des études statistiques sur les races, les origines ethniques en raison de la sacro-sainte lutte contre le racisme. 
La loi de 1872, complétée par celle du 6 janvier 1978, interdit je cite, de : « collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître directement ou indirectement les opinions politiques, philosophiques et religieuses ». 

En revanche, nous avons une très bonne approximation des naissances non européennes grâce aux statistiques de dépistage de la drépanocytose, une maladie rare qui peut affecter les enfants non-européens. C'est donc 21 % des naissances qui n’étaient pas européennes en France en 2001. 37 % des naissances ne l’étaient pas davantage en 2015. 

Oui, vous avez bien entendu, en 14 ans la part des naissances d’enfants non-européens en France est passée de 21 à 37 %. 

66 % – oui, encore une fois vous avez bien entendu, les deux tiers – ne l’étaient pas en Ile-de-France.
Contrairement à ce qu’affirment les politiciens - dont Marine Le Pen -, les journalistes, les experts et contrairement à ce que feignent de croire les autruches, le Grand Remplacement n’est pas un fantasme, c’est un fait. 
Un fait démographique d’abord, un fait civilisationnel ensuite. 

 
Il y a de moins en moins de descendants de Gaulois en France, c’est désormais certain. Et la faute en incombe à tous les hommes et les femmes ayant eu des responsabilités gouvernementales depuis ces 70 dernières années. En faire le constat aujourd’hui, comme le fait Nicolas Sarkozy, ne suffit pas à le dédouaner de ses responsabilités terribles. 

Les nouveaux arrivants n’ont que faire de cet héritage grec, gallo-romain, franc, celte, germain ou viking… Ils n’ont que faire de notre héritage chrétien, de notre civilisation chrétienne. Ils n’ont même que faire de ces fumeuses valeurs républicaines, dont on nous rabâche les oreilles, à longueur d’émissions radio ou de télé. 

Les estimations les plus basses donnent entre trois et quatre millions de musulmans en France. Les chiffres des naissances non-européennes, citées en introduction, peuvent laisser penser que le chiffre tournerait plutôt entre 6 et 9 millions. C’est l’estimation des musulmans eux-mêmes, ou de Jean-Paul Gourévitch expert international en ressources humaines, spécialiste de l'Afrique, de l'islamisme et des migrations. 

Un rapport de l’Institut Montaigne, thing-tank socialiste, appuyé par un sondage réalisé par l’IFoP pour le JDD, évalue à 28 % du total, les croyants qui ont, je cite, « adopté un système de valeurs clairement opposé aux valeurs de la République », s’affirmant, je cite encore « en marge de la société ». 
Dans le détail, selon le JDD, 29 % des sondés se sont déclarés d'accord avec l'affirmation suivante : « La loi islamique (charia) est plus importante que la loi de la République ».
 
Voilà le bouclier en carton de la laïcité réduit en lambeaux. Voilà le « vivre-ensemble » tailladé par le cimeterre de l’islam. 

Car la Charia, dans le texte, qui s’impose sans aucune interprétation à tout musulman et donc notamment aux 29 % qui la considère comme supérieur à la Loi, c’est notamment :
La Sourate 4, verset 95 : Allah préfère ceux qui combattent avec leurs biens et leurs personnes à ceux qui s’abstiennent de combattre. Allah a promis à tous d’excellentes choses ; mais Allah préfère les combattants aux non-combattants et il leur réserve une récompense sans limites.

C'est aussi la Sourate 5, verset 51 : Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs.

C'est également la Sourate 4, verset 89 : Ne prenez donc aucun protecteur par eux jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le chemin d’Allah. S’ils se détournent, saisissez-les ; tuez-les partout où vous les trouverez.
 
C'est encore la Sourate 8, verset 39 : Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sédition, et que le culte soit rendu à Allah en sa totalité.
 
Et enfin, la Sourate 33, verset 27 : Allah vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulée. Allah est puissant sur toute chose.
 
De par ces cinq extraits du Coran, la Charia, qui est au-dessus des lois républicaines, autorise et même oblige, de facto, 29 % des musulmans présents sur notre sol :
— à combattre tous ceux qui ne sont pas de religion musulmane jusqu’à ce qu’ils se soumettent et se convertissent
— à s’approprier nos maisons, nos terres et nos biens.

Ce n’est même pas un choix, c’est une obligation quand on se soumet à la Charia. Voilà ce qui nous attend sur notre sol.

D’autant que la tendance est plutôt vers une radicalisation de la population musulmane. 35 % des femmes disent porter le voile, un chiffre en forte progression, puisqu’en 2010, elles n'étaient que 25 %. Et dans la frange la plus radicalisée des musulmans, il y a une très forte proportion de jeunes… dans un pays, où désormais plus d’1/3 des naissances sont d’origines extra-européennes… 

La fin d’un cycle est clairement annoncée. Sera-t-il le crépuscule de notre civilisation ? 

Vous pouvez toujours télécharger ce tract depuis notre site et informez vos concitoyens, pour peu qu’ils cessent de faire l’autruche 




BLOG : http://pdfbretagne.blogspot.fr/

Blog:  http://pdfjeunesbretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr