Google+ Badge

dimanche 25 septembre 2016

BRETAGNE: TRÉGUNC ET LA SOUMISSION DU MAIRE SOCIALISTE


  

Trégunc : Le socialiste Olivier Bellec confirme vouloir accueillir 50 migrants musulmans

martine-stephan-presidente-de-la-caf-finistere-et-le-maire_2748926_660x372

Le socialiste français Olivier Bellec (à droite)
BREIZATAO – NEVEZINTIOU (25/09/2016) 

L’ignoble Olivier Bellec, maire socialiste de Trégunc (Finistère) confirme – suite à nos révélations – qu’il œuvre activement à l’implantation de clandestins afro-musulmans près de l’école de la commune.

Le journal socialiste Le Télégramme rapporte (source) :
Dans un communiqué, le maire, Olivier Bellec, indique que les services de l’État ont retenu la commune comme étant susceptible d’accueillir temporairement des réfugiés. «

Dans le cadre de la solidarité nationale, l’État a décidé de démanteler le camp de réfugiés de Calais, écrit-il.

Le préfet du Finistère, chargé d’organiser ce déploiement dans le département, m’a informé que la commune de Trégunc a été identifiée par les services de l’État, parmi les communes susceptibles d’accueillir des réfugiés durant quelques mois.

Il s’agit, à ce stade d’un recensement des possibilités d’accueil. À cet instant, je ne dispose pas d’informations précises quant à la réalisation de cette démarche imposée. C’est la préfecture qui communiquera et gérera ».

Et de conclure : « Je dénonce vigoureusement certains propos intolérables, appelant à la haine, tenus sur les réseaux sociaux et j’en appelle à la raison et à la réflexion de chacun ».
Ce que ce félon socialiste devrait “dénoncer vigoureusement”, c’est la menace grave que représentent les clandestins musulmans pour la population civile. 
Mais comme on le voit, cette clique politique défend exclusivement ses intérêts et non ceux, vitaux, de la population.
Ce soutien actif au remplacement de population s’offre même le luxe de sermonner et menacer le peuple conscient du danger. L’impudence de ces politiciens est sans limite.
Naturellement, ce cadre socialiste était parfaitement au courant de l’implantation de dizaines de migrants clandestins dans cette commune. 
Mais, conformément à la tactique adoptée par le gouvernement central, il entendait placer les populations devant le fait accompli. Bref, les trahir.
On notera la duplicité de journal d’état “Le Télégramme” qui, le doigt sur la couture, se coordonne avec le gouvernement et le Parti Socialiste Français pour intimider la population.




About the Author




Bretons réveillez-vous ! Rejoignez le parti de la France du Finistère !