Google+ Badge

mercredi 31 août 2016

LE CONSEIL D' ÉTAT ET LE SILENCE DES FÉMINISTES ???

PUBLIÉ PAR ALON GILAD LE 30 AOÛT 2016 .
Le Conseil d’État a légalisé l’infériorité féminine, en autorisant formellement un outil barbare de liberté surveillée.
Quand une salafiste — volontaire ou obligée —, entravée par sa tenue, ira prendre le risque de nager en mer, qu’elle se noiera parce qu’elle sera entraînée par ses six kilos de chiffons imbibés d’eau de mer, qui en répondra devant les tribunaux qui enquêteront ?
L’affaire sera-t-elle classée automatiquement sans suite parce que ce seront des musulmanes ? Y aura-t-il désormais deux types de procédures pénales et d’enquêtes ? Apartheid, ségrégation ?
Les Maires qui ont pris ces arrêtés, de tous points de vue, ont eu raison.
Quant au Conseil d’État : il s’est rabaissé. Il s’est ravalé à n’être qu’un Conseil d’État des lieux et, plus grave encore, qu’un instrument d’assujettissement aux normes de la « pudeur » selon la charia.
C’est dire que ce vote irresponsable est une autre marque de la situation s’orientant vers une nouvelle révolution dans ce pays. Les bonnets rouges furent un symptôme il y a trois ans. 
Les dernières manifestations paysannes en sont un autre bouillonnement : en haut on est totalement déconnecté du pays, on le méprise et on ne représente plus que soi-même ; en bas, on est excédé et y monte l’exigence de reformuler, par les actes, ce que l’Abbé Sieyès jettera à la face de la vieille monarchie discréditée et impuissante : « la monarchie n’est rien ! Le Tiers Etat est tout ! »
Face aux aspects diversifiés de la guérilla salafiste, nié par les uns, banalisé ou admis par les autres, le peuple pense, le peuple réfléchit, le peuple veut agir. Il va dire, par millions :
Le Conseil d’État et ceux qui valident une irresponsable décision de « robins » ne sont rien !
Le Peuple, la nation, est tout !
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alon Gilad pour Dreuz.info.