Google+ Badge

jeudi 28 juillet 2016

UNE JOURNÉE AVEC LES CATHOS TRADI !!! ( CAROLINE ALAMACHÈRE )

Publié le 17 juillet 2016 - par  - 
20160717_124416
Ce 16 juillet une kermesse se tenait, pour la 37e année, dans un petit village de la Vienne, à Mérigny.
Le lieu est enchanteur, propret, l’ambiance familiale et bon enfant. 
Quelques curés en soutane terminent de préparer leurs stands avant la sortie de la messe en latin de la Fraternité de la Transfiguration Saint Pie X.
Devant les portes, des jeunes mamans donnent le sein à leur bébé de la manière a plus naturelle qui soit. L’intérieur de la chapelle est orné d’un décorum liturgique à la fois rafraîchissant et apaisant.
 La plupart des femmes portent une mantille blanche. 
Les petites filles sont endimanchées comme leurs parents, portent des gilets blancs immaculés, des robes à smocks. Les petits sont bien élevés, polis.
20160717_111902
20160717_122045
C’est la France, la vraie, qui est là. Celle qui respecte les codes éducatifs, celle qui n’apprend pas à ses enfants à taguer des murs, qui ne leur apprend pas à voler leur prochain. 
Avec mes amis, nous laisserons un peu plus tard sans la moindre inquiétude traîner nos sacs pour aller jouer à la pétanque, la certitude en tête que personne ne s’avisera de nous les prendre.
20160717_112103
Au-dehors, différents stands sont installés : l’incontournable buvette, le chamboule-tout avec les visages de Valls, Taubira, Sarkozy ou Hollande que nous serons invités à dégommer sans état d’âme, un jeu de palets, une brocante ou encore de nombreux livres, notamment un stand des éditions de Chiré. 

J’avise aussi le DVD « Patries » de la réalisatrice Cheyenne Carron.
20160717_121244
Le lieu est propre, parfaitement tenu. Les sœurs et les curés particulièrement souriants et accueillants, même avec notre petit équipage de non croyants assumés.
Le midi, un buffet campagnard nous attend, à la bonne franquette, à la française. Je suis accompagnée de quelques membres de la rédaction de Riposte Laïque. 
La discussion avec nos voisins de table tourne rapidement autour des écoles hors contrats, du Vatican qui interdit à ces catholiques traditionnels de célébrer leurs messes dans des églises, les renvoyant à des chapelles. 
Celle du lieu a d’ailleurs été entièrement construite par les ecclésiastiques.
Un éleveur de bovins nous raconte que ses bêtes sont abattues avec étourdissement mais qu’au demeurant l’abattoir est fermé le vendredi pour le laisser aux musulmans.
Des musiques traditionnelles françaises accompagnent toute la kermesse sans pour autant agresser nos tympans. L’ambiance est décidément charmante. 
C’est une plongée dans notre pays d’avant le grand remplacement : pas de racailles, pas d’islam, pas de voiles.
Les enfants jouent, s’amusent à attraper des canards, des chiens font la sieste à l’ombre des arbres et des bébés découvrent le monde les pieds à l’air, tandis que des tournois acharnés de pétanque se tiennent dans les allées mi ombragées, mi noyées sous un cagnard justifiant de nombreuses haltes à la buvette, occasions de discuter avec son voisin d’un jour, d’échanger, de rire. 
Les jeunes adultes sont avenants, éduqués, souriants, très ouverts. De temps en temps une sœur passe, sa joie de vivre transparaissant sur un visage serein. 
Un curé s’amuse à déambuler avec son gros ours en peluche en chaise roulante.
20160717_174416
20160717_182657
En fin d’après-midi, je m’étonne de constater que les tenues des fillettes sont toujours d’une incroyable propreté, bien qu’elles aient joué tout leur saoul, bien que certaines aient même été maquillées.
C’est donc une journée des plus revigorantes, des plus franchouillardes, des plus bienfaitrices qui soient.
La fin de celle-ci se terminera par une partie de chamboule-tout où nous aurons la joie de balancer des poids sur les têtes de Valls, Taubira, Obama, Hollande et Sarko, soudainement rétamés pour la circonstance. 
Autant dire que cette délicieuse et conviviale kermesse, parfaitement réussie, s’est terminée en apothéose.
Caroline Alamachère
http://ripostelaique.com/merigny