Google+ Badge

mercredi 27 juillet 2016

TV LIBERTÉS ET L' ACTUALITÉ EN BREF .....

JOURNAL DU MARDI 26 JUILLET 2016 : 

EDITION SPÉCIALE / UN PRÊTRE ÉGORGÉ EN FRANCE DANS SON ÉGLISE

Journal du Mardi 26 juillet 2016

Edition Spéciale / Un prêtre égorgé en France dans son église
Edition spéciale avec une nouvelle attaque terroriste. A peine 2 semaines après l’attentat de Nice, la France est encore le théâtre de la barbarie islamiste. Ce mardi matin pendant la messe, 2 hommes armés de couteau ont pénétré dans l’édifice religieux de Saint Etienne du Rouvray, à côté de Rouen. 5 personnes, dont 2 soeurs et un prêtre ont été pris en otage. Une des religieuses serait parvenue à fuir pour ensuite donner l’alerte. Les forces de l’ordre sont intervenues très rapidement, toutefois, les policiers du RAID et de la BRI ainsi que les gendarmes du GIGN ne sont pas parvenus à empêcher les assaillants de faire des victimes. Si 3 otages ont été libérés, le prêtre, l’abbé Jacques Hamel, 86 ans, a été égorgé tel un martyr. Un autre otage est encore entre la vie et la mort après que les assaillants ont tenté de le décapiter.
Les 2 terroristes ont été abattus par les forces de l’ordre sur le parvis de l’église alors qu’ils tentaient de fuir. Selon un des otages, les individus auraient proféré des cris à caractère islamiste en entrant dans l’église, ainsi qu’au moment de l’assaut final. Ils se seraient revendiqués de Daech. Le parquet anti-terroriste de Paris s’est saisi de l’affaire. Une cellule de crise pour les victimes et leurs proches a été installée dans la mairie. L’attaque dans cette ville d’à peine 30 000 habitants prouve que les métropoles françaises ne sont pas les seules cibles, mais qu’au contraire, les terroristes peuvent frapper partout…
A l’heure où nous parlons, nous ne connaissons pas précisément l’identité des assaillants. L’un des 2, dont les initiales seraient A.K., aurait été reconnu visuellement, ses parents habiteraient à Saint-Etienne du Rouvray. En 2015, il aurait tenté de partir faire le djihad en Syrie sans succès. Il avait été refoulé à la frontière turque puis arrêté. A l’époque, le parquet anti-terroriste s’était opposé à sa libération et avait fait appel. Il portait un bracelet électronique depuis mars 2016 avec une autorisation de sortie entre 8h30 et 12h30… Il avait visiblement une fiche S, comme son complice. Aucun commentaire officiel n’a été fait quant aux fiches S des terroristes, qui, une nouvelle fois, se baladaient libres dans la nature, y compris avec un bracelet électronique.
Quoi qu’il en soit, le mode opératoire, la décapitation comme dans les vidéos de propagande de Daech, choque tout particulièrement les esprits. Déjà en juin 2015, la mort d’Hervé Cornara à Saint-Quentin-Fallavier avait marqué. En effet, Yassin Salhi avait décapité le père de famille et exposé sa tête sur une grille.
Par ailleurs, des projets d’attentats de l’Algérien Sid Ahmed Glam contre des églises à Villejuif dans le Val-de-Marne avaient été déjoués en avril 2015. Pour autant, aucun dispositif de sécurité particulier n’avait été prévu pour sécuriser les églises et ce, malgré l’annonce de renforcement du plan Vigipirate faite par François Hollande. En effet, si les quelques 700 écoles juives et synagogues et les 1 000 sur 2 500 mosquées en France sont protégées dans le cadre de l’opération Sentinelle, il est presque impossible de déployer un dispositif efficace pour sécuriser efficacement les quelque 45 000 églises de France.
Alors que les Journées mondiales de la Jeunesse s’ouvraient ce mardi à Cracovie, la communauté chrétienne est endeuillée de la pire des manières. L’Etat Islamique avait largement menacé de s’attaquer à la communauté chrétienne dans ses vidéos de propagande. Le Vatican a rapidement réagi pour condamner cet acte barbare tout en s’opposant aux diverses déclarations dénonçant une “guerre de religion” en marche.
François Hollande et Bernard Cazeneuve sont allés sur place. “Epris d’une grande lucidité”, le chef de l’Etat a confié que la France était face à une nouvelle épreuve… Après s’être fendu d’une pensée pour tous les catholiques de France, le président de la République a annoncé qu’il tiendrait une réunion mercredi avec les responsables de tous les cultes en réaffirmant le besoin d’union nationale… Union nationale qui a, malgré toutes les incantations socialistes, de plus en plus de plomb dans l’aile.
Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a quant à lui pris la parole en début d’après-midi. Après avoir témoigné son soutien aux Catholiques et à l’Eglise, il a déclaré que la France était en guerre, guerre qu’il faut mener et gagner. Il a également réclamé que le président de la République et les ministres socialistes appliquent les mesures proposées par les Républicains, jusqu’ici rejetées d’un revers de main. Dans ce cadre, Nicolas Sarkozy réclame la fermeture des mosquées salafistes et l’expulsion des imams radicaux, ainsi que le placement des fichés S en établissements sécurisés. Les media du système, entre 2 interviews de musulmans choqués par le drame, comparent déjà cette mesure à Guantanamo, insinuant qu’elle serait une atteinte aux droits de l’homme…
Terrorisme / Les fêtes de Bayonne, cible de Daech ?
Dans le reste de l’actualité, changement de programme pour les fêtes Bayonne. Le sous-préfet, un ministre et le maire Jean-René Etchegaray ont décidé jeudi de modifier le programme. Pour ne pas inquiéter la population et garantir le succès de l’événement, les décideurs politiques ont expliqué qu’avec l’Etat d’urgence, il fallait alléger le programme des festivités… Un autre élément a peut-être poussé cette décision… Pierre Bergerault.
L’Etat d’urgence aurait poussé les organisateurs des Fêtes de Bayonne à modifier le programme. Un argument étonnant puisque l’organisation initiale avait été décidée alors que la France était déjà en état d’urgence. Selon nos informations, c’est bien un autre élément qui a poussé les autorités à prendre davantage de précautions. En effet, des Syriens auraient récemment été arrêtés à Biarritz. Ils étaient en possession d’armes et de plans détaillées de Bayonne. Une explication visiblement tue pour ne pas nuire à la notoriété du rendez-vous. Pour autant, de nombreuses dispositions sécuritaires ont été prévues.
Parmi les mesures préconisées : la fouille des participants par les forces de l’ordre… Une tâche qui relèvera du miracle puisque pas moins d’un million de personnes sont attendues… L’ouverture de l’événement prévu mercredi sera minimaliste et avancée de 22 heures à 19 heures.
Par ailleurs, les festayres ne recevront pas les clés de la ville, lancées habituellement depuis le balcon de la mairie. La “Mascleta”, cette pétarade marquant le coup de d’envoi des fêtes, a été annulée.
 La journée des enfants de jeudi, avec son pique-nique géant dans le parc de la Poterne, est également passée à l’as. Pour participer à la corrida à cheval le samedi et la corrida à pied le dimanche, il a été demandé au public de se présenter devant les arènes au moins une heure à l’avance pour être fouillé. Enfin, la cérémonie de clôture de dimanche à minuit a également été annulée bien que l’on ait préservé le feu d’artifice.
L’actualité en bref
La série noire continue en Allemagne. Ce mardi, à l’hôpital universitaire de Berlin, un patient a tiré sur un médecin qui est mort des suites de ses blessures. Le forcené a ensuite retourné l’arme contre lui. Le porte-parole de la police affirme ne pas savoir s’il s’agit d’un attentat. Cette fusillade intervient après 4 attaques terroristes la semaine dernière en Allemagne.
L’eugénisme refait surface au Japon ! Dans la nuit de lundi à mardi, un homme armé d’un couteau a tué 19 personnes et en a blessé 25 autres dans un centre pour handicapés de la ville de Sagamihara à 30 kilomètres de Tokyo. Le meurtrier, âgé d’une vingtaine d’années, ancien employé du centre en question, s’est rendu aux autorités en déclarant vouloir se débarrasser de tous les handicapés du monde. Ce genre d’événements est extrêmement rare au Japon où le taux de criminalité est très bas, à 0,3 % pour 100 000 personnes en 2015 contre 9 % en France soit plus d’un demi-million d’agressions par an.
Bernie Sanders à la peine pour rassembler ses partisans derrière Hillary Clinton ! Nous l’évoquions lundi, la convention a mal débuté avec la divulgation des mails internes du parti. Lors de son intervention, Bernie Sanders, exhortant son public à soutenir la candidate Clinton face à Donald Trump, n’a récolté que des huées et des sifflets :
-> REPORTAGE
Décidément, rien n’est joué pour cette nouvelle élection américaine.
C’est la fin de notre édition ! Dans un instant, un nouvel épisode de La petite histoire. Sous le règne de François 1er, la puissance et les visées expansionnistes de Charles Quint faisaient peser une menace imminente sur le royaume de France. Pour faire face à cette situation complexe et éviter que la France ne soit prise en étau, il aura fallu bouleverser totalement les règles géopolitiques et morales de l’époque en créant une alliance de revers avec Soliman le Magnifique, sultan de l’Empire ottoman.
 Beaucoup critiquée à l’époque, et malgré ses effets limités, cette alliance impie aura eu le mérite de détourner, un temps, les forces de Charles Quint des frontières françaises. Sans aucun doute, l’aventure entreprise par François 1er avec le Grand Turc aura posé les bases de la géopolitique contemporaine alors que la Renaissance marquait déjà le début de la modernité.
-> REPORTAGE
Et ce soir, retrouvez “Passé-Présent”. Catherine Gourin et Philippe Conrad feront le portrait de la Reine Victoria et d’Amadeo Guillet, le Lawrence d’Arabie italien. Charlotte d’Ornellas évoquera ensuite le sort des chrétiens en Irak et en Syrie. Quant à nous, on se retrouve demain.
http://www.tvlibertes.com/