Google+ Badge

mercredi 27 juillet 2016

LE PRIX DE LA LACHETÉ ! ( PIERRE VIAL )

mercredi, 27 juillet 2016

LE PRIX DE LA LACHETE

9 jni 12.jpg
Pierre Vial Président de Terre et Peuple
Les Allemands payent, lourdement, le prix du sang. 
Dont la responsable s’appelle Merkel. Merkel et sa folie idéologique, suicidaire pour le peuple allemand. 
Mais cette fille de pasteur, employée longtemps par la Stasi avant de s’acheter un passeport d’honorabilité en passant au service des chrétiens-démocrates, ces larbins du Vatican et de la Maison Blanche, n’a que faire du peuple allemand. 
Qui doit expier pour tous les péchés qu’il a commis, comme le dit l’enseignement de la Bible. Mais il faut, paraît-il, aimer ses ennemis, si l’on en croit les chrétiens. 
Et ceux-ci doivent ouvrir grands leurs bras à leurs frères musulmans, car l’islam est une religion d’amour, de paix et de tolérance.
 En a fait l’expérience le malheureux prêtre catholique égorgé le mardi 26 juillet, au cri de « Allah Akbar », alors qu’il célébrait la messe dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie. Il avait 86 ans. Bel exploit de ses courageux assassins.
 Le pape exprime « sa douleur ». Pauvre type. S’il était digne de sa fonction il appellerait à la croisade. 
Mais il préfère se joindre au chœur des lamentations, qui fait bien rire les fous d’Allah. Tandis que les « autorités musulmanes » dûment estampillées par la République française versent des larmes de crocodile. 
En serrant quand même un peu les fesses : des fois que les Gaulois finiraient par se réveiller et par appliquer la loi du talion… Mais il faudrait, pour cela, qu’ils s’émancipent de la chape de plomb du politiquement correct, mise en œuvre par les autorités officielles et les media aux ordres. 
Hollande découvre la lune et déclare, effaré, qu’on est en guerre. Bien.
Alors il faut faire la guerre. La vraie. Celle qui frappe sans faiblesse, sans hésitation. 
Mais pour cela il faut avoir quelque chose dans le ventre – et plus bas. 
Les occidentaux payent leur lâcheté et leur bêtise. Tant pis pour eux. Mais la colère monte contre les incapables et les traîtres censés protéger la population. 
Aux Européens qui méritent encore ce nom de savoir ce qu’ils ont à faire. 
En envoyant se faire pendre les pleurnicheurs et les donneurs de leçon de morale.
http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2016/07/27