Google+ Badge

dimanche 31 juillet 2016

ISLAMISTES INCARCÉRÉS , " TROP BELLE LA VIE " !

Prison Lille-Annœulin

Trop belle la vie pour les islamistes incarcérés !

 
28/07/2016 – FRANCE (NOVOpress) :  
Parmi tous les islamistes incarcérés dans les prisons françaises, soixante-quatre le sont dans des « unités dédiées », des quartiers réservés, dans les établissements pénitentiaires, à ces « détenus radicalisés ». 
Des « unités dédiées » ont été créées dans les prisons de Fresnes (Val-de-Marne), Osny (Val d’Oise), Fleury-Mérogis (Essonne), et Lille-Annœullin, dans le Nord, où ils sont traités comme des coqs en pâte !
Adeline Hazan, contrôleur général des lieux de privation de liberté – et ancienne présidente du Syndicat de la magistrature –, a néanmoins voulu s’en assurer.
Elle y manifestait quelques inquiétudes.
 Aussi Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice, a-t-il voulu la rassurer par une lettre dont nous publions ci-dessous des passages.
Le garde des Sceaux précise par exemple que les détenus regroupés dans l’« unité dédiée » de Lille-Annœulin, réservée à ceux « qui sont réputés les plus hermétiques à toute remise en question », ne sont pas plus mal lotis que les autres, au contraire : eux aussi ont le droit de recevoir les visites de proches, et eux aussi peuvent profiter des « unités de vie familiale », ces appartements meublés « où la personne détenue peut recevoir sa famille dans l’intimité » !
Jean-Jacques Urvoas écrit encore que « lors de leur arrivée dans les unités [dédiées], une partie des personnes détenues, notamment des prévenus, a manifesté son opposition quant à son affectation en unité en raison de craintes de stigmatisation » (sic). Mais tout s’est arrangé !
« Au fil des semaines, ajoute Urvoas, on peut se féliciter de ce que l’adhésion se soit révélée plutôt globale. » Pourquoi un tel revirement ?
« Le travail d’adhésion, explique-t-il, a été facilité par les conditions de détention spécifiques (encellulement individuel, entretiens individuels nombreux, programme de prise en charge bien compris) et par l’accès aux infrastructures de l’établissement (activités en détention ordinaire, travail pénitentiaire, terrain de sport). »
Autrement dit, a commenté l’hebdomadaire Minute dans son numéro du 20 juillet 2016, détaillant ces quartiers cinq étoiles pour les djihadistes, « dès que les islamistes ont compris qu’ils étaient mieux traités dans les “unités dédiées“ que dans une taule ordinaire, ils ont plébiscité le dispositif ! »
Djihadistes Prison 1
Djihadistes Prison 2
Djihadistes Prison 3