Google+ Badge

mercredi 29 juin 2016

MUSULMANS EN FRANCE : NOUS VIVONS DANS UNE SOCIÉTÉ MULTICULTURELLE À VOUS DE VOUS ADAPTER !

mardi 28 juin 2016

« C'est votre faute ! »

 Pourquoi les femmes occidentales sont violées par des musulmans

"C'est votre faute! Vous l'avez cherché!" 

- Ou: Pourquoi les femmes occidentales sont considérées par les obsédés sexuels musulmans comme des proies tout juste bonnes à être violées.
 
- Ou encore: Mort du féminisme sur l'autel sacrificiel du multiculturalisme. 

Publié le 25 juin 2016 par Raymond Ibrahim

Les femmes occidentales sont responsables quand elles se font violer par les musulmans? 
Certains Européens semblent certainement le penser. 
"Enrichissement culturel":
un musulman crache au visage d'une Occidentale
 
Récemment, alors qu'elle attendait à un arrêt de bus, une Autrichienne de 20 ans avait été attaquée, battue et volée par quatre musulmans d'Afghanistan, dont l'un avait commencé à passer ses mains dans les cheveux blonds de la femme en lui disant que "dans son environnement culturel, il n'y a pratiquement pas de femmes blondes".
 
 La police n'a rien trouvé de mieux que de dire à la victime de se teindre les cheveux: 
"Au début, j'avais peur, mais maintenant je suis en colère plus que tout. Après l'agression, ils [les policiers] m'ont dit que les femmes ne devraient plus être seules dans les rues après 20 heures.

Et ils m'ont aussi donné d'autres conseils, comme de me teindre les cheveux en noir et également de ne pas m'habiller de façon provocante. Indirectement cela signifie que je suis responsable de ce qui m'est arrivé. C'est une insulte énorme". 
Elle n'est pas la première victime à être blâmée. Selon Jamie Glazov de FrontPage Magazine: 
"La réponse du maire de Cologne Henriette Reker aux agressions du Nouvel-An [quand 1ooo femmes allemandes ont été sexuellement agressées et violées par les migrants musulmans] a été de réprimander les victimes, suggérant que ce sont elles qui l'auraient cherché.

Elle a juré de faire en sorte que les femmes vont changer de comportement, de sorte qu'elles ne provoquent pas les musulmans, les incitant à les agresser sexuellement de nouveau.

Elle va également publier «des directives en ligne» à l'intention des femmes pour qu'elles puissent se préparer ...

 Le docteur Unni Wikan, professeur d'Anthropologie à Oslo, dit à propos de la forte propension des musulmans à violer les femmes norvégiennes que la solution ne consiste pas à punir les violeurs, mais pour les femmes norvégiennes de "prendre leur part de responsabilités" en cas de viol parce que les musulmans ont trouvé leur démarche ou leur robe provocante.

Les femmes norvégiennes, a-t-elle conseillé, "doivent se rendre compte que nous vivons dans une société multiculturelle et doivent s'y adapter" [1]
Ces réponses abondent dans le sens que, dès le début de l'islam il y a 14 siècles, les musulmans considéraient les femmes occidentales - même les chastes religieuses - comme une marchandise sexuelle par nature. 

Ceci est facilement compréhensible quand on examine les perceptions qu'ont les musulmans des femmes byzantines à l'époque médiévale (le premier contact de l'islam avec l'Occident s'est produit au septième siècle, par l'empire chrétien de Byzance; depuis, pour l'islam, la femme byzantine continue de représenter les femmes européennes). Lisez les extraits suivants de Byzantium Viewed by the Arabs, par Nadia Maria el-Cheikh: 
"Une qualité que les musulmans arabes ont inévitablement assigné aux Byzantines était la beauté .... Cette caractéristique, la beauté, était associée aux femmes byzantines en particulier. Les femmes byzantines sont décrites comme étant blondes au teint blanc, avec des cheveux raides et des yeux bleus". 
Ce point de vue remonte à Mahomet. Le prophète de l'islam demanda une fois à un nouveau converti "Souhaite-tu des filles des banu al-Asfar?" (littéralement "les gens aux cheveux jaunes") pour l'inciter à rejoindre le djihad contre Byzance et en récolter les fruits, qui, dans ce cas, comprenait la possibilité de capturer les femmes blondes. Mahomet, essayant de séduire un autre et le pousser au djihad, toujours contre Byzance: "Ô abou-Wahb, n'aimerais-tu pas avoir de nombreuses Byzantines comme concubines et Byzantins comme serviteurs?" Wahb lui répondit: "Ô messager d'Allah ... si je vois les femmes des Byzantins, je crains de ne pas être en mesure de me retenir. Alors ne me tente pas par elles".

Cette prédilection n'est pas l'apanage des Arabes. En ce qui concerne les Turcs, Bernard Lewis écrit dans "Islam and the West" que "les Européens se considéraient principalement comme des chrétiens menacés par un nouvel assaut du vieil ennemi islamique .... 
Parmi les défauts et les vices attribués aux Turcs, deux thèmes ont dominé: le pouvoir arbitraire et la convoitise débridée.  
Ces thèmes étaient si universels et les termes dans lesquels ils ont été présentés si frappantS, tant dans les lettres que dans les arts ... ". 

Malheureusement pour les femmes européennes, ils sont également venus pour illustrer la modélisation de la femme fatale dans l'islam. Nadia Maria El Cheikh, auteur deByzantium Viewed by the Arabs, écrit: 
"Dans nos textes [musulmans], les femmes byzantines sont fortement associées à l'immoralité sexuelle ... Nos sources ne décrivent pas les femmes byzantines [telles qu'elles sont], mais les images fantasmées que les écrivains [musulmans] se sont faites de ces femmes, qui ont servi de symboles de l'éternel féminin - en permanence une menace potentielle, particulièrement en raison des exagérations flagrantes de leur débauche sexuelle ...".
Ensuite, il y a l'affirmation de Mahomet qu'il n'y a "pas de «fitna» plus nocive pour les hommes que les femmes". Nadia Maria el-Cheikh explique: 
"La fitna signifie le désordre et le chaos, elle se réfère également à la belle femme fatale qui fait que les hommes perdent leur maîtrise de soi. La fitna est un concept-clé dans la définition des dangers que les femmes, plus particulièrement leur corps, étaient capables de provoquer dans l'univers mental des musulmans arabes... ". 
El-Cheikh dit comment les musulmans prétendent que les femmes byzantines (ou "blanches") sont "les femmes les plus éhontées du monde entier"; que, "parce qu'elles trouvent le sexe agréable, elles sont sujettes à l'adultère"; que "l'adultère est monnaie courante dans les villes et les marchés de Byzance" - à tel point que "les religieuses des couvents sortaient des forteresses pour aller s'offrir aux moines". 

Elle conclut: 
"Alors que la seule qualité que nos sources [musulmanes] ne nient jamais est la beauté des femmes byzantines, l'image que ces sources créent dans la description de ces femmes est tout sauf belle. Leurs représentations sont parfois excessives, presque caricaturales, majoritairement négatives ...

Ces anecdotes [de débauche sexuelle] sont clairement loin de la réalité byzantine et doivent être reconnues pour ce qu'elles sont: des tentatives de dénigrer et de diffamer une culture rivale par leur exagération dans le laxisme avec lequel la culture byzantine traite ses femmes ...

En fait, à Byzance, les femmes devaient être réservées, timides, modestes, se consacrer à leurs familles et à leurs obligations religieuses ... Le comportement de la plupart des femmes à Byzance était loin des représentations qui apparaissent selon les sources arabes". 
Peu de changements quelques 1400 années après la fondation de l'islam: les femmes européennes continuent d'être considérées comme naturellement libertines, provoquant ainsi les hommes musulmans qui les violent. 

Ainsi, en décembre au Royaume-Uni, un musulman père de quatre enfants a traîné une jeune employée de pub dans la rue et l'a violée pendant trois heures, tout en lui disant "Vous les femmes blanches, n'êtes bonnes qu'à ça". Un autre musulman a qualifié une jeune britannique âgée de 13 ans, vierge, de "petite salope blanche" avant de la violer [2]

Après qu'on ait révélé l'ampleur de la violence sexuelle endémique subie par les femmes britanniques indigènes aux mains des musulmans, un imam du Royaume-Uni a avoué que l'on enseigne aux hommes musulmans que les femmes sont des "citoyennes de seconde classe, un peu plus que les biens meubles ou les biens sur lesquels ils ont autorité absolue" et que les imams prêchent une doctrine "qui dénigre toutes les femmes, mais traite notamment les blanches [non-musulmanes] avec un mépris particulier". 

Cette mentalité n'est pas limitée à la Grande-Bretagne. Un musulman algérien qui a presque tué sa victime (une étudiante allemande âgée de 25 ans) en la violant aux cris de "inch-Allah!" lui a ensuite demandé si elle avait aimé ça
 
Un autre migrant musulman a déclaré que "les filles allemandes sont juste là pour le sexe". 
En Autriche, un "homme ressemblant à un Arabe" s'est approché d'une femme de 27 ans à un arrêt de bus, a baissé son pantalon, et "tout ce qu'il pouvait hurler était sexe, sexe, sexe", jusqu'à ce que la femme crie, ce qui provoqua sa fuite. 

En bref, l'ancien motif islamique concernant la débauche présumée des femmes européennes est bien vivant, et continue de justifier le viol des femmes musulmanes occidentales. 

Pourtant, même dans ce domaine, l'islam peut se tourner vers son allié gauchiste pour le couvrir. 
Car, comme la gauche a travaillé durement et depuis longtemps pour dépeindre l'intolérance, la violence et le terrorisme musulmans comme étant de la seule faute de l'Occident - en raison des Croisades, du colonialisme, des caricatures, d'Israël, à cause de la liberté de parole maintenant, etc - désormais, elle ajoute "en raison de la débauche occidentale" à la liste des raisons qui incitent les musulmans à des actes de violence et de pire. 

***********************************
Lire:



***********************************
[1] Deux remarques:

- c'est toujours aux autres de céder et de s'adapter à l'islam et aux musulmans. C'est ainsi qu'en pays musulman, c'est à l'Occidental de se plier aux coutumes locales, et en Occident, c'est encore aux non-musulmans de se conformer aux exigences islamiques. 
 
La raison est dans la crétinerie des dirigeants occidentaux et dans leur lâcheté, mais elle est aussi dans le coran: "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. 
 
Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers" (coran, 3;110).

- autant admettre que la Norvège - et pourquoi pas le reste de l'Europe et du monde occidental - doit adopter la charia, une belle manière de simplifier les relations entre les musulmans et leurs dhimmis - esclaves.

[2] Et de la forcer d'avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes. 
Un cauchemar qui a duré plus d'un an, entre mai 2011 et Juin 2012.