Google+ Badge

mercredi 29 juin 2016

LE BRÉXIT ET LE MAIRE " MUSULMAN " DE LONDRES .......

Islam : aux meetings du maire de Londres Sadiq Khan contre le Brexit les femmes sont au fond de l’assistance

Femmes Meetings Brexit Sadik Khan Islam Maire Londres

Dernière semaine avant le vote sur le Brexit. Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan fait campagne contre dans le nord du Royaume Uni. 
L’islam est très présent à ses meetings, notamment des femmes voilées, reléguées au fond de l’assistance
Une attitude révélatrice de la pensée profonde de Sadiq Khan, déjà illustrée récemment par l’interdiction de publicités pour maillots de bains.

Dans les meetings politiques, l’islam qui est en Grande Bretagne veut bien voir des femmes, à condition qu’elles soient voilées et qu’elles se tiennent à leur place, c’est-à-dire le plus loin possible du premier rang. 
C’est ce que montrent sans la moindre ambiguïté, ni le moindre trucage, les photos publiées par les médias partisans du Brexit. Etonnant Sadiq Khan. 
Durant sa campagne électoral face à Zac Goldsmith, il s’est présenté non pas même comme un musulman modéré, mais comme un non pratiquant agnostique venu d’une famille musulmane : aujourd’hui une fois assis sur le fauteuil de maire de Londres, ce progressiste montre son vrai visage, par l’intermédiaire de celui dont il rêve pour les femmes : voilé, et conforme aux prescriptions de l’islam traditionnel.
 
Une assistance très spéciale aux meetings du maire de Londres

Avant l’assassinat de la malheureuse parlementaire opposée au Brexit, le camp du « remain » (reste) avait du plomb dans l’aile, c’est pourquoi le maire de Londres, figure populaire, a été invité à faire campagne. 
Dans ses meetings, il s’est démarqué de la ligne dominante, qui consiste à « faire peur », selon ses propres paroles, afin de développer l’idée qu’il serait «  positif et patriotique » de rester dans l’Union européenne : le Brexit « ne serait pas la fin du monde, mais il ne serait pas dans l’intérêt des Londoniens ni des travailleurs ». 
Un discours bien rodé, qu’il tient dans des meetings communs avec Jeremy Corbyn, le patron du Labour qu’on n’avait pas beaucoup vu jusqu’ici dans la campagne, et aussi avec le premier ministre conservateur David Cameron : tant il est vrai que, sur la question du Brexit, droite et gauche de gouvernement se rejoignent, en Grande Bretagne comme ailleurs. 
Mais cela veut dire aussi que travaillistes et conservateurs apportent leur caution ensemble à Sadiq Khan et à ses meetings. 

Donc à la place des femmes voilées, reléguées aux derniers rangs de l’assistance.
 
Contre le Brexit, pour l’islam, Sadiq Khan surveille les femmes

On ne peut s’empêcher de penser aux liens de Sadiq Khan avec les musulmans « conservateurs ». 
On ne peut oublier non plus que la récente interdiction de certaines publicités dans les transports de Londres, qui a utilisé une rhétorique féministe (il s’agissait de ne pas faire « honte » de leur corps aux spectatrices moins bien pourvues par la nature que les modèles prises en photo en maillot de bain), a évidemment satisfait les associations musulmanes de Londres et en général l’islam du Royaume Uni, qui demande « plus de modestie » aux femmes. 

Bien sûr, il ne s’agit que d’un détail, à la fois dans la campagne du Brexit et dans la vie sociale anglaise, mais il est significatif. 

Sadiq Khan, le maire de Londres, est musulman, il agit en fonction des préceptes de l’islam.
 
Pauline Mille
 Source:  http://reinformation.tv/