Google+ Badge

mercredi 29 juin 2016

L' ÉCRIVAIN MAURICE G. DANTEC LE BRETON N' EST PLUS ......RIP !

 
Maurice G. Dantec

Décès de l’écrivain Maurice G. Dantec

 
Dantec n’est plus ! 
Le romancier Maurice G. Dantec, établi à Montréal depuis 1998, est décédé d’une crise cardiaque samedi dernier [25 juin 2016].
 Avec un style particulier s’inspirant de James Joyce, de Céline et de Fiodor Dostoïevski, il avait créé sa marque avec des romans mélangeant science-fiction et polar, parmi lesquels Les Résidents et son premier, La Sirène rouge, récompensé par le Trophée 813 pour le meilleur roman francophone, restent des classiques.
Dans les dernières années, il était devenu un infréquentable. 
 Catholique assumé, contre-révolutionnaire et critique de l’islam malgré une éducation dans une famille communiste, il avait tout pour déplaire dans un monde littéraire homogène tel que celui décrié par Richard Millet. 
Ces idées, ils s’en étaient drapés plutôt que de céder aux critiques et les avaient réitérées tout récemment dans une entrevue accordée en avril à la revue conservatrice montréalaise Egards.

Concernant les attentats de novembre, qu’il avait prédits, il avait tenu à ajouter : « Ensuite, est-ce qu’il y aura d’autres attentats ? 
Encore une fois, je ne suis pas devin, mais c’est évident qu’il y en aura d’autres. 
 Pourquoi en France ? Parce que, comme on dit sur le ton de la blague : la France et l’Algérie se sont séparées en 1962, mais c’est la France qui a eu la garde des enfants. »

Impossible de catégoriser cet esprit indépendant qui oscillait entre les identitaires et les néoconservateurs, entre les royalistes catholiques et les nietzschéens, seule l’étiquette de pessimiste semble lui convenir parfaitement – et même là, ne dit-il pas :
 « Moi, en tant que chrétien, je crois que les bons gagnent à la fin. 
Mais cette fin, c’est quand ? »
Rémi Tremblay
Article paru dans le quotidien Présent daté du 29 juin 2016
Les livres de Maurice G. Dantec peuvent être
commandés chez Europa Diffusion.