Google+ Badge

mardi 31 mai 2016

LES CHINOIS SONT RACISTE ? C' EST UNE PUB QUI LE DIT !

Les Chinois sont racistes? Bien sûr, une pub le dit!

Là-bas, ça n’émeut personne, mais chez nous on crie au scandale

Benoît Rayski
Benoît Rayski
est journaliste et essayiste
Publié le 30 mai 2016 / Monde Société





Retenez le nom de Qiaobi. C’est une marque de détergents chinoise. 

Et si vous avez des amis là-bas demandez-leur de vous envoyer des capsules de cette lessive pas comme les autres. Qiaobi a fait réaliser un spot télévisé pour promouvoir son produit. 
C’est plutôt mignon et sympa. Et puis non : on nous dit que ce n’est pas sympa !
On y voit une jeune et jolie Chinoise devant sa machine à laver. Elle tient à la main la précieuse capsule Qiaobi. 
Un Noir entre dans la pièce. Il la drague et c’est un peu lourd. Souriante elle lui fait signe de s’approcher.
 Elle lui tend la capsule et, hop, elle enfourne le Noir dans la machine à laver qu’elle met en marche. Et le Noir ressort sous l’aspect d’un joli jeune Chinois. 
La fille le regarde avec convoitise et on sent qu’elle va s’abandonner.
L’affaire nous est rapportée par l’Agence France Presse. Une agence française comme son nom l’indique. Et une agence de chez nous ne peut évidemment pas laisser passer sans réagir une telle abomination raciste. Tout d’abord elle note que le patron de Qiaobi interrogé n’a pas compris pourquoi on lui cherchait des poux dans la tête. 
L’AFP relève également que le spot n’a soulevé aucune indignation en Chine. 
Ce qui, selon elle, tendrait à prouver l’existence de préjugés et de discriminations dont sont victimes les Noirs dans ce grand pays. 
Une des raisons de ce racisme persistant est, je cite toujours l’AFP, « le manque de représentants de la diversité dans les médias chinois ». On se pince, mais non, on ne rêve pas : il n’y a pas, horreur, de Noirs dans les journaux et les chaînes de télévision chinoises ! 
La Chine compte environ 1,4 milliards d’habitants. Ils sont bizarres, très bizarres ces Chinois…
Vus de France tous ces individus sont à soigner ou à boycotter. 
Car chez nous (ou en Italie comme le montre la publicité ci-dessous), médias, associations, partis politiques ne cessent de nous asséner que « black is beautiful » 
Que l’avenir est au mélange et au métissage. 
Que le Blanc doit prendre du Noir pour être plus beau et pour avoir des enfants qui n’auront pas la tache indélébile d’être des visages pâles.

Pour ma part (pardon de citer mon cas personnel) j’ai donné sans avoir eu besoin de la pression des imbéciles. J’ai une fille joliment teintée. Sa mère était noire ? Je n’ai pas vu les choses comme ça : c’était une fille, elle était belle et je l’aimais.
La Chine, c’est loin, très loin. L’AFP devrait enquêter en France. Envoyer ses journalistes dans les rayons des supermarchés. Ils y verraient toutes sortes de lessives qui promettent à notre linge d’être blanc, très blanc. 
Plus blanc que blanc. La « blanchitude » comme dirait Ségolène Royal. Est-ce acceptable ? Est-il supportable que le blanc soit le symbole de l’innocence, de la propreté, de la pureté et de la virginité ? 
Que le noir soit la couleur du deuil et du diable ?
La question est grave. Car rien n’est prévu par les multinationales des détergents pour ceux qui voudraient que leur linge soit noir. Une discrimination criante. 
Personne non plus n’a envisagé de confectionner des robes de mariées en noir. 
Une autre et affligeante discrimination. Pour ma part je suis farouchement antiraciste. 
Si je vois une jolie Noire devant sa machine à laver et que pour lui plaire il fallait que je m’y loge afin d’en ressortir noir de peau, je suis partant.

PS : la société Shangai Leishang Cosmetics, produisant la lessive Qiaobi, a fini par présenter ses excuses…