Google+ Badge

dimanche 29 mai 2016

IMMIGRATION: LE PAPE FRANÇOIS FUSTIGE ENCORE L' OCCIDENT .....

29 mai 2016

Tandis que la vague migratoire reprend de plus belle via la Méditerranée et récemment aussi l’Adriatique, le « Gaucho de la Pampa » devenu Pape François recommence à culpabiliser l’Occident, clamant que les frontières de l’Europe doivent rester ouvertes, à quiconque frappe à sa porte.

« Aucune famille ne doit être privée d’une maison. Aucun réfugié ne doit être privé de l’accueil. Aucun blessé ne doit être privé de soins. Aucun enfant ne doit être privé de son enfance. Aucun homme, aucune femme ne doivent être privés d’un futur
C’est un extrait du message adressé par le Pape aux participants du premier sommet mondial sur l’action humanitaire « World Humanitarian Summit » organisé à l’initiative du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon à Istanbul ces lundi 23 et mardi 24 mai.
Le problème, Pape François, est  que parmi les migrants qui demandent l’asile en Europe, il n’y a pas que des anges désespérés fuyant guerre et misère, mais aussi une grande majorité de profiteurs, des terroristes islamistes et de nombreux musulmans adeptes de la charia et de la Hijra, l’islamisation de l’Occident par l’immigration.

Ces belles déclarations s’appliquent-elles aussi aux Européens privés de maison, de soins, de futur ? (...)
« Les cellules terroristes qui sont prêtes à perpétrer une attaques terroriste dans l’UE sont principalement domestiques et basées en son sein, mais nous sommes conscients de la connexion qu’ils ont avec le soi-disant Etat islamique (EI)« , a expliqué M. Navarrete Paniagua.
C’est avec ces « réfugiés », que vous souhaitez construire un monde plus humain ?
Ce premier sommet fut inauguré par un discours du président turc R.T. Erdogan, qui accueillit les cinquante chefs d’Etat.
Grand humaniste devant Allah, Erdogan a surtout voulu rappeler les efforts de la Turquie dans l’accueil des réfugiés syriens, le dispositif d’assistance et les projets de soutien organisés par son pays pour venir en aide à près de 3.000.000 de réfugiés majoritairement syriens et irakiens.
« Nous savons très bien que la souffrance frappe tout le monde, indépendamment de sa race, de sa langue, de sa religion, a déclaré Erdogan. 
Et c’est cet esprit, qui nous a poussé à ouvrir les portes de notre pays à toute l’humanité, à quiconque a besoin d’aide sans aucune distinction ! »
Ensuite, le président turc a mis en évidence les failles d’un système d’assistance au niveau international qui s’est révélé souvent insuffisant pour faire face aux crises, surtout à cause de certains pays qui se dérobent à leurs propres responsabilités.
Il a aussi rappelé l’effort économique de la Turquie dans l’accueil de migrants, avec 10 milliards de dollars investis dans les camps et projets d’assistance, avant de s’adresser à ces pays qui se soustraient à leurs obligations et de souligner que la contribution de la communauté internationale dans la gestion de la crise migratoire est restée limitée à 455 millions de dollars.
Bref, la Turquie d’Erdogan est généreuse, accueillante, ouverte, l’Europe est avare, inhospitalière, fermée, insensible aux malheurs d’autrui.
(...)
A la conférence des présidents des Parlements de l’UE, Jean Claude Juncker a expliqué qu’un continent de 508 millions d’habitants devrait être capable d’intégrer 2 millions de réfugiés.
(...)
Jean Claude Juncker semble oublier que c’est l’UE, Mutti et Angela en tête, qui est à l’origine de cette folle politique migratoire suicidaire pour les peuples européens.
Et c’est à l’Europe, qui est prise d’assaut depuis quelques années par des centaines de milliers de « réfugiés », que s’est à nouveau adressé le Pape François en l’invitant à écouter « les pleurs des victimes et de ceux qui souffrent ».
« Permettons-leur de nous donner une leçon d’humanité. Changeons notre manière de vivre, nos politiques, nos choix économiques, nos comportements, nos attitudes de supériorité culturelle.
 En apprenant des victimes et de ceux qui souffrent, a conclu le pape, nous serons capables de construire un monde plus humain. »
En d’autres termes :
  • le Pape nous demande de nous intégrer aux migrants musulmans et aux Africains, voire de nous effacer pour un avenir plus radieux et fraternel…
  • Erdogan, un modèle d’humaniste … si respectueux des droits de l’Homme dans son pays (selon la charia), visant à obtenir le pouvoir absolu, véritable despote non éclairé et maître chanteur de surcroit, nous reproche de ne pas assumer nos responsabilités envers les réfugiés musulmans.
Une simple question de logique : pourquoi ces chantres des droits des réfugiés musulmans ne s’adressent-ils pas aux richissimes et pieuses monarchies du Golfe pour ouvrir leurs portes et construire un monde plus humain en terre d’islam ?
Venir en aide à leurs frères n’est-il pas un devoir sacré de tout bon musulman ?
Pourquoi vouloir submerger l’Europe par des millions de gens dont elle ne partage ni la culture, ni la religion ?
A Mina, à 5 km à l’Est de La Mecque, des millions de tentes de luxe, ininflammables, équipées de tout le confort, air conditionné, cuisine, salle de bain, restent désespérément vides tandis que les migrants vivent sous les ponts du 19e arrondissement de Paris. 
Mais la très pieuse Arabie saoudite refuse de recevoir ses frères en souffrance, et personne ne lui demande de donner « une leçon d’humanité ».
Utilisées quelques jours par an par les pèlerins lors du Hajj, ces tentes pourraient abriter dans le confort environ 4 millions de réfugiés musulmans, et ce dans le berceau même de l’islam.    Le bonheur absolu !
tentes
Le Pape et le sultan d’Ankara peuvent compter sur les bobos gauchos, les écolos, les no-border, les farouches militants pro-migrants, les membres du clergé, les mondialistes, les écologistes, le maléfique George Soros, les dirigeants de l’UE.
Toutes ces bonnes âmes sont adeptes de l’ouverture des frontières et de l’accueil illimité de migrants musulmans pour hâter la disparition de l’Europe et de ses peuples.
Ils sont leurs meilleurs alliés pour la construction d’une Europe non plus humaine, mais plus criminelle, ouverte aux réseaux mafieux, aux terroristes islamistes, aux suprématistes musulmans, aux trafiquants d’esclaves et autres vautours qui exploitent la misère humaine pour s’enrichir, avec la complicité de certains politiques, devenus traîtres à leurs patries.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.
Source : « Papa Francesco sferza l’Occidente: « A nessun rifugiato sia negata l’accoglienza » » Il Giornale.it

VOIR AUSSI   VIDÉO :    https://www.youtube.com/embed/aNWeLZARCUI?feature=player_detailpage 



Quand les cathos de gauche entendent lutter contre « l'extrême droite »

28 Mai 2016, 18:17pm
Publié par Thomas Joly
Le CERAS (Centre de recherche et d’action sociales) est une association de loi 1901, genre comité Théodule dont « la finalité principale est de promouvoir et de développer une réflexion sur les questions politiques, économiques et sociales en veillant au respect de justice sociale »

Bref, un bidule vaguement catholique, à la sauce cureton à Solex, avec sandales, chaussettes et carte du PSU dans la poche du blouson en skaï.

Le CERAS, qui ne sait manifestement pas comment occuper ses journées, s’apprête donc à publier un numéro spécial, consacré à « la progression des idées d’extrême droite dans le champ politique et social français ».

Mais comme l’antifascisme alimentaire en peau de lapin, « ça eut payé » (comme l’assurait l’irremplaçable Fernand Raynaud), le CERAS n’a d’autre recours que celui de la quête ; pardon, du « crowdfunding », « financement participatif » in French, les réseaux sociaux faisant désormais office de troncs d’église.

Vidéo à l’appui commence donc le sermon – ou la purge, c’est au choix. Où l’on apprend que lutter contre cette extrême droite est une « sacrée aventure » ; c’est vrai qu’à côté, Tarzan est un expert comptable. 

Au risque de leur vie, donc, nos aventuriers de l’impossible sonnent le tocsin sur le thème : on croyait les Français « vaccinés »… du vote lepéniste au tétanos, l’analogie paramédicale coule effectivement de source. Et, cauchemar apocalyptique, certains catholiques voteraient même pour le Front national. Sans blague ! Que fait la police ? Que fout l’armée ?

Pour demeurer dans le registre de l’humour drôle avec des morceaux de gags rigolos dedans, on notera que le diocèse de Saint-Denis – mausolée de nos chers rois de France, tout de même – vient de prêter main-forte à ce numéro d’illusionnistes digne du « Plus grand cabaret du monde », du tout aussi foutraque Patrick Sébastien. 

Il est vrai qu’à Saint-Denis, paisible bourgade, donnée au monde entier comme exemple d’assimilation républicaine et d’ordre du même tonneau, nos chers clercs, hésitant sûrement entre cueillette aux champignons et lutte contre la « bête immonde », ont illico rallié le Vercors. Parce qu’on y trouve aujourd’hui plus de champignons que de reîtres à casques à boulons ?

Au fait, dernière petite question à mille euros (ou trente deniers) pour demeurer dans le registre sémantique de ces foutus calotins ne portant même plus calotte, alors qu’ils en mériteraient des wagons, de calottes, dans leurs faces de Carême : c’est quoi, exactement, cette fameuse « extrême droite » ?

Un gigantesque fourre-tout dans lequel on trouverait des hommes tels que Bernard Antony et Alain de Benoist ? Un truc qui mêlerait des journaux tels que Monde et Vie et Rivarol ? Un machin où Nicolas Dupont-Aignan et Pierre Sidos seraient interchangeables ? Un improbable vistamboire où cohabiteraient harmonieusement une Chantal Delsol et un Henry de Lesquen ? 
Même un étudiant de première année à Sciences Po ne croit plus aujourd’hui à cette fable destinée à faire manger de force leur soupe aux enfants…
Alors, que faire, tel qu’écrivait Lénine ? 

Donner préférence nationale au boogie-woogie plutôt qu’aux prières du soir, tel que préconisé par le révérend père Eddy Mitchell ? Le concept paraît séduisant.

Nicolas Gauthier