Google+ Badge

mardi 31 mai 2016

ALERTE ! A VOIR " COMPLÉMENT D' ENQUÊTE " JEUDI 2 JUIN ........

PUBLIÉ PAR MANUEL GOMEZ LE 31 MAI 2016
PHOeb3f57bc-c0fb-11e4-906f-5d3220ace06c-805x453

Je conseille vivement de regarder le magazine « Complément d’enquête », ce prochain jeudi 2 juin sur France 2.

Le journaliste Romain Boutilly a interviewé longuement le terroriste Omar Diaby, dit Omar Omsen, et vous pourrez constater la facilité avec laquelle il a pu, et il est toujours possible, de recruter des dizaines de « futurs » criminels en France, d’un bout à l’autre de l’hexagone (de Nice à Strasbourg).
Sénégalais d’origine, âgé de 41 ans, Omar est en prison à Nice, en 2012, mais il bénéficie d’un régime de semi-liberté (il dort en prison), ce qui lui permet de réaliser une série de vidéos (plus de quatre heures sous le titre « 19HH »), dans son HLM du quartier du Bon voyage.
Ces vidéos, dans lesquelles il raconte « son » histoire de l’humanité, « sa » vérité sur l’islam et sur la mort de Ben Laden, seront vues des dizaines de milliers de fois sur YouTube.
Omar Diaby rejoint la Syrie au cours de l’été 2013. En désaccord avec la façon d’opérer de l’Etat islamique, il conseille à ses dirigeants de procéder autrement, c’est-à-dire : « Faire comprendre et aimer la religion musulmane avant de couper les têtes, les mains et de lapider les femmes adultères »
Vaste programme qui, apparemment, n’a pas été suivi à la lettre.
Dès lors il forme sa propre « katiba » et rejoint la Front Al-Nostra, branche syrienne d’Al-Qaïda, dont il se proclame émir, avec ses « soldats » bi-nationaux originaires de Nice et de Strasbourg, où ils furent recrutés par son ex-lieutenant Mourad Farès (Justement s’ouvre actuellement, au tribunal correctionnel de paris, le procès de ces terroristes partis à une dizaine de la capitale alsacienne et dont sept sont de retour, dont Foued Mohamed-Aggad, qui s’est fait sauter à l’aide de sa ceinture explosive le 13 novembre 2015, au premier étage du « Bataclan »)
Annoncé comme mort en Syrie en août 2015 (il subissait en réalité une importante intervention chirurgicale dans un pays arabe « ami ») alors qu’il est visé par un mandat d’arrêt international, Omar Diaby n’a pu résister à l’occasion de réaliser un « scoop » médiatique qui, hélas, pourrait susciter d’autres vocations vers « une mort héroïque »
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.


ET AUSSI


Omar Omsen

Les fausses morts de djihadistes inquiètent les services de renseignement

 
31/05/2016 – PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : Après Foued Mohammed‑Aggad, l’un des terroristes du Bataclan, etAbdelhamid Abaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, c’est au tour d’Omar Omsen, recruteur pour Al‑Qaida en France, d’avoir simulé sa mort. 
 Neuf mois après avoir fait croire à sa mort, Omar Omsen sort de l’ombre au micro de Complément d’Enquête qui sera diffusé jeudi soir sur France 2 et annonce qu’il est bien vivant et toujours en activité.
Ces fausses morts, si elles ne représentent pas encore une tendance, se multiplient et inquiètent les services de renseignement. 
 En effet, il est toujours compliqué pour ces services de confirmer des morts sur le terrain, et ces morts restent souvent des morts présumées. 
Cette faiblesse est exploitée par certains djihadistes pour disparaître des écrans radars et leur permettre de se déplacer anonymement ou se faire oublier quelque temps des services de renseignement comme des autres terroristes.
Si pour l’instant ces fausses morts restent a priori anecdotiques, elles mettent en perspective les chiffres officiels du nombre de morts français parmi les djihadistes et mènent à des interrogations sur d’éventuels retours clandestins de Syrie sur le sol européen.