Google+ Badge

lundi 25 avril 2016

RELACHÉES PAR LA POLICE ! ENSUITE DENT POUR DENT !

Suite de l’affaire de la jeune adolescente martyrisée : 

Les agresseurs ayant été relâchées par la police, la famille se fait justice


Suite de l’affaire de la jeune adolescente martyrisée : Les agresseurs ayant été relâchées par la police, la famille se fait justice

 

Le 16 avril nous avions publié un article sur l’enfer subi par une adolescente de 12 ans, rackettée, torturée, battue, humiliée. 

 

Ses agresseurs ayant été relâchées par la police, la famille de la victime a décidé que ces actes odieux ne devaient pas rester impunis et sont passés à l’action.

Pour ceux qui n’ont pas encore pris connaissance de l’origine de cette « affaire », voici un lien qui vous permettra de comprendre la colère justifiée des proches de la victime.

Brûlée, les cheveux coupés au couteau, la mâchoire déformée, le corps mutilé, ses agresseurs l’ont déshabillée, lui ont uriné dessus… des mois de calvaire. 


Les coupables : des jeunes filles de son collège de Créteil, dont les médias se gardent bien de dévoiler noms et origines.


Les bourreaux de l’adolescente ont rapidement été remis en liberté et l’enquête semble piétiner. 
Aucun juge désigné, aucune nouvelle donnée à la famille. 

Devant cette mollesse, ce laxisme, cette légèreté du système judiciaire, comment contenir ses nerfs et ses pulsions ? `

Comment expliquer à cette adolescente détruite que les « adultes responsables » vont œuvrer pour obtenir réparation après tous ces préjudices ?

Comment ne pas agir quand on voit sa fille souffrir et ses bourreaux impunis ?

Aussi, quelques jours plus tard, le frère, la sœur et la tante de l’adolescente, ont fait une expédition punitive chez l’une des agresseurs.
 Cette « visite » a conduit la jeune fille à l’hôpital et les trois visiteurs en garde à vue, au commissariat de Créteil.

Quelles seront les suites données à cette Vendetta familiale ?

Le laxisme légendaire de la justice française mène peu à peu le peuple à appliquer la loi du Talion : Œil pour œil, Dent pour dent !

Se faire justice soi-même ne devrait pas être une solution envisageable. 

Nous vivons dans une société régie par des lois, encadrée par un système permettant d’obtenir réparation. 

Mais force est de constater que quand la machine s’enraye, il faut trouver d’autres alternatives.

Les français sont-ils voués à se défendre seuls ?


*Image à la Une:  photo d’archive pour illustrer l’article