Google+ Badge

vendredi 29 avril 2016

LU, VU ET ENTENDU ! ( WEB )

Vol au dessus d'un nid de serpents
Valls s'est mis l'épée de toréador dans l’œil.

Jusqu'à présent le torero amateur avait pu réussir ses coups en forçant la piétaille à rester dans le rang.
Son idée majeure était de doubler Macron sur la droite en se présentant comme un réformiste libéral et en endossant la loi Khomry qui, comme chacun le sait, n'est que l'émanation des conseillers qui se tapent tout le boulot pendant que les médailles vont aux ministres.

Macron c'est le rival dangereux qui est maintenu par le "roi" comme piège à gogos de droite. Valls a la même ambition mais ne pouvant se défaire du remuant Macron, il lâche de temps en temps une remarque assassine.
Mais cette fois le taureau résiste et notre toréador d'opérette ne trouve plus la parade malgré des réécritures en continu d'une Loi qui bientôt n'aura que le titre et plus le moindre contenu.

Pour calmer les remuants fils à papa, déjà branleurs, futurs feignasses et actuellement gueulards, Valls a tout promis même des sous, un revenu pour ces privilégiés. Qu'importe la Socialie, trouve toujours virtuellement des sous et c'est pas parce qu'on a pas la queue d'un qu'on ne peut dépenser.

Là avec les jeunes, pourtant socialistes, il a échoué, ils veulent plus et ce plus c'est le pouvoir, sans Valls et sans Macron, même sans la très proche Najat .
Pire encore tout ce que compte de branleurs professionnels et syndicaux se joint à la contestation, le moustachu Martinez (pourtant un "pays") émule de Pepone et de Staline, le crypto trostkiste Mailly (au fait son syndicat ne fut-il pas un temps aidé par les fonds de la CIA? 

On est mauvaise langue mais c'est le secret le moins gardé). 

Tous sont là avec le "petit facteur" de NPA avec le renfort sympathique des Mourad, Mohammed, Nordine ou Sudine. Chez eux saboter l'économie c'est un don au point que nos voisins s'en réjouissent. Toutes les forces de destructions massives, du clando au fils à papa en passant par les marxistes syndicaux, tout le beau monde contestataire est réuni comme en 68, mieux qu'en 68.


Que fera Valls? Son autocritique? il vient de la faire en pointant les quatre erreurs de la gauche qui masquent le champ des destructions opérées. 
Promettre plus, 1500 euros par lycéen ou petit étudiant, y adjoindre une prime de fumette?


On ne sait guère ce qu'il pourra sortir de la manche cette fois mais ce qu'on est sur c'est qu'il va continuer à se pavaner et promettre quitte à promettre la queue du taureau, son concurrent Macron.

En attendant, nous on fait fissa des stocks car tout ça ne fait que commencer....