Google+ Badge

dimanche 28 février 2016

PLEURNICHERIES POUR UNE RACAILLE MUSULMANNE .......

Les pleurnicheries de Darmanin sur la racaille décédée Sofiane

Publié le 27 février 2016 - par
Darmanin-famille-Sofiane-Mameche 


J’ai suivi les rebondissements de l’affaire Sofiane, ce dealer racaille qui s’est gravement blessé en Thailande, pour lequel une collecte a recueilli plus de 80.000 euros, et qui, finalement, est décédé.


http://ripostelaique.com/80-336-euros-pour-sauver-une-racaille-qui-dit-mieux.html


Je dois être un monstre, car j’avoue que cette disparition ne m’a pas arraché une larme, ni même la moindre émotion. Je me suis même surprise à penser : « Une racaille de moins ! », et je suis certaine que je ne suis pas la seule…

Par contre, j’ai été exaspérée, pour ne dire que cela, par les pleureuses habituelles, et notamment par la réaction du député-maire de Tourcoing, Gérald Darmanin. Un sommet de la niaiserie gauchisante que je vais décoder en votre compagnie.


« Mais Sofiane était un homme. Et l’humanité commande de s’occuper de la vie avant tout. »

Appliquons ce précepte :
Les terroristes du 13 novembre étaient des hommes. Et l’humanité commande de s’occuper de la vie avant tout.

Les terroristes d’al-Qaïda, de l’Etat Islamique, du Hamas, de Boko Haram, sont des hommes. Et l’humanité commande de s’occuper de la vie avant tout.

Les violeurs de 2000 femmes allemandes le soir de la Saint-Sylvestre sont des hommes. Et l’humanité commande de s’occuper de la vie avant tout.

Hitler, Goebbels, Eichmann, Heydrich étaient des hommes. Et l’humanité commande de s’occuper de la vie avant tout.
Etc.


Et aussi :
« C’est l’honneur d’un élu de la République de ne pas demander le casier judiciaire, la religion, la couleur de la peau avant d’intervenir dans une situation de vie ou de mort. »

Donc Darmanin est prêt à aider tous les terroristes de l’Etat Islamique qui sont « dans une situation de vie ou de mort » (parce que bombardés par les avions occidentaux en Syrie).

C’est peut-être le prix à payer, à Tourcoing, pour devenir et rester ce qu’on ose encore appeler un élu de la République.


Source:   Lucette Jeanpierre    /  Riposte Laïque