Google+ Badge

mardi 23 février 2016

LA TURQUIE DANS L' EUROPE ET LE CHEVAL DE TROIE ERDOGAN !

Un cheval de Troie appelé Erdogan

20 février 2016, 22:32 Auteur :  
Recep Tayyip Erdogan            Lorsqu’un nouvel état islamique (IS) s’est formé à cheval sur la Syrie et l’Irak, le monde a rapidement appris que cet État vivait de la vente de pétrole. 


La question est venue à mon esprit : mais qui diable achète ce pétrole ? 
Quel est le traître qui fait vivre l’IS ?


J’ai pensé à la Turquie mais cela semblait impossible. 

Comment imaginer qu’un membre de l’OTAN finance l’état de la planète le plus opposé à l’ Occident ? 
La presse a continué pendant des mois à rapporter que l’IS vivait du pétrole… sans autre commentaire. 

Et puis, un jour, nous avons appris officiellement qu’Erdogan entretenait l’IS. 

Il a alors bien été obligé d’annoncer qu’il entreprenait la lutte contre l’IS. 
En conséquence, il a immédiatement bombardé les Kurdes, nos alliés, et continue à acheter le pétrole IS !
Erdogan tente d’impliquer l’OTAN dans sa lutte pour soutenir l’IS en s’attaquant au seul adversaire extérieur réel de l’IS, la Russie. 
Il cherche à multiplier les incidents avec la Russie pour arriver à un conflit Russie – OTAN. Le piège est ridicule… il fonctionne à la perfection si j’en crois la presse…

Si – à une époque révolue – la Turquie laïque a été le principal allié de l’Occident dans sa lutte contre l’Empire soviétique, aujourd’hui la Turquie est à un cheveu d’adopter complètement la charia et d’être un état religieux comme l’IS.
 Ataturk voyait dans l’islam un chancre dont il fallait libérer les Turcs (1). Ses idées agonisent, Erdogan enferme et tue ceux qui osent encore promouvoir le kémalisme.
Au lieu de se méfier de la Turquie comme de la peste, l’Occident autorise l’émigration de ses millions de citoyens vers l’Europe. 
Et ceci contre la promesse – promesse obtenue par le don de milliards de dollars/euros en prime – de contenir le flux des autres « migrants ». 
La situation est digne de Kafka ! Et nos populations avalent tout cela sans frémir. Plus c’est gros et mieux ça passe. (2)
Jusqu’où ira la servilité d’Angela Merkel à une politique qui satisfait les financiers ? (3) Les citoyens, eux, ne veulent surtout pas se poser de questions, tentent juste quelques réclamations quand on viole leurs femmes. 
La presse subsidiée continue ses exhortations à la fraternité, à la tolérance à sens unique… Nous nous endormons en paix avec notre conscience. (4) 
La libre expression, garantie par la Constitution, fait peur et sa fin est proche. Houellebecq a sans doute vu juste : nous aurons bientôt la charia. 
Nous pourrions y échapper en exigeant la démocratie directe comme en Suisse, mais qui est prêt à croire Cassandre, à chasser le cheval de Troie ?


——
(1) L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. Mustapha Kemal Ataturk. Il avait probablement lu le Coran… et je ne puis que conseiller, à ceux qui n’auront pas le courage de lire ce Saint Livre, de lire La psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali Sina.
(2) Lisez Propaganda d’Edward BERNAYS, le livre de chevet de Goebbels
(3) Lisez Le monde d’hier de Stefan ZWEIG
(4) Observons que la plupart des gens sont en paix avec leur conscience en avalant, en acceptant ce que leur disent les médias, que rares sont ceux qui agissent, qui se rendent utiles. Ceux qui, par exemple, apprennent le français à des « immigrés » se rendent vite compte de l’impossibilité d’intégration de la plupart.

Source:      http://www.enquete-debat.fr/