Google+ Badge

mercredi 27 janvier 2016

LE VRAI RACISME EST DE GAUCHE ! TRIBUNE LIBRE !

LE VRAI RACISME, C’EST LA GAUCHE, OUVRONS LUI LES YEUX ! 

(par l’Imprécateur)

Clémentine Autain se revendique comme « femme de gauche » et prétendre le contraire serait l’insulter, elle porterait aussitôt plainte. 

Dans l’Obs, l’hebdo moribond de la boboïe, elle commente le viol de centaines de femmes, 516 plaintes ont été déposées sans compter les centaines d’autres femmes qui n’ont pas voulu, ou osé, porter plainte, à Cologne dans la nuit du 31 décembre dernier, violées par plus d’un millier de jeunes migrants dont la police et les renforts appelés en urgence n’ont pu maîtriser la folie sexuelle.
12036705_10203692626155653_7874694147410906703_n
Elle condamne le fait, bien sûr, elle n’a pas milité pour rien au PCF stalinien et dans toutes les associations du type « chiennes de gardes » de la féminitude nationale et internationale pour rien. 
Cependant, l’objet réel de sa colère n’est pas dans ce multi-viol collectif mais dans la dénonciation qui en est faite par la droite qui, selon elle, n’aurait pas fait autant de bruit si les femmes violées n’avaient pas été des allemandes blanches mais des africaines brunes ou noires.
Seulement, avant de critiquer le comportement supposé répréhensible de la majorité (ne l’oublions pas) de la communauté française, ce peuple dont le deux tiers se disent de droite, il faut balayer devant sa porte et regarder dans une glace son œil pour voir s’il n’y aurait pas une poutre disgracieuse pour le barrer.
Quel hebdo ou journal de gauche, en tout cas pas L’Obs semble-t-il, quelle association prétendue « humaniste », quelle personnalité soi-disant « féministe » a dénoncé comme elle le mériterait la bande d’Aubervilliers, et elle n’est pas la seule dans le département, qui agresse sexuellement et systématiquement les jeunes femmes asiatiques à proximité des stations de métro ? 
Ce n’est pas nous qui le disons mais la police, il s’agirait de jeunes maghrébins. Si c’est la raison pour laquelle presse de gauche et associations humanistes et féministes de la même obédience politique restent silencieuses, il faut bien admettre qu’il s’agit d’un comportement typiquement raciste puisqu’elles auraient bondi si les agresseurs avaient été soupçonnés d’être blancs.
En effet, en quoi consiste le racisme ? Selon les définitions qu’en donnent les meilleurs dictionnaires, le racisme consiste à stigmatiser ou excuser les comportements en fonction de la couleur de la peau de ceux qui les pratiquent. 
Dire de la justice dans certains états américains qu’elle est raciste est justifié quand elle exonère de toute responsabilité le policier blanc américain qui abat sans sommation un jeune noir au comportement douteux (comme de brandir un pistolet ou une kalachnikov en plastique). Mais nier que les Noirs sud-africains qui tabassent et tuent les migrants zimbabwéens fuyant la tyrannie et la misère socialiste (il se vante dans sa presse d’être socialiste) de Robert Mugabe et se réfugient en Afrique du Sud, soit un acte raciste, est raciste. 
Le silence de la presse française de gauche sur ce sujet des ratonnades sud-africaines noires contre les migrants noirs d’Afrique du Sud-Est est typiquement raciste. Surtout si l’explication donnée pour justifier ce silence coupable est que les auteurs d’actes racistes sont des noirs et à ce titre ne peuvent être accusés de racisme.
De même, excuser par le silence les viols de masse de Cologne sous prétexte que leurs auteurs étaient de jeunes mâles d’origine moyen-orientale et africaine et les victimes de jeunes et moins jeunes blanches, ne pas parler des attaques de jeunes femmes asiatiques par les jeunes maghrébins du 9-3 sont des comportements racistes caractérisés.
Il n’y a rien de raciste à faire le constat de faits, ni à les rapporter. Or il est évident que les comportements sociaux collectifs sont liés à plusieurs facteurs, dont l’éducation, les coutumes culturelles et les origines ethniques. 
La gauche est la première à établir des liens souvent totalement injustifiés entre l’origine et l’action répréhensible supposée.
Exemple : hiérarchie catholique – prêtre, évêque, pape – égale pédophilie.
images-1
Pourtant c’est le personnel de l’éducation nationale, et notamment les éducateurs EPS, qui doivent répondre devant la justice, malgré les fortes pressions exercées par le ministère pour que les parents retirent leur plainte, du plus grand nombre d’inculpations pour pédophilie. 


Attaque contre une personne de couleur égale skinhead blanc aux cheveux rasés, or les rapports de police et de justice sont formels, ces derniers sont l’exception qui confirme la règle : la plupart des agressions commises contre des personnes de couleur sont le fait d’autres personnes de couleur.



Rappeler une autre évidence, reconnue par Jack Lang, président de l’IMA, dans un courrier adressé au gouvernement et une étude de la direction du personnel des Armées sur les comportements délictueux des militaires, évidence selon laquelle la majorité des délits est commise par des musulmans, est passible de poursuites entreprises avec diligence par les officines largement subventionnées pour ce faire.

Et même, mentionner le fait que la communauté asiatique immigrée a des comportements plus citoyens, plus responsables et plus civils que d’autres dans la même situation de méconnaissance de la langue, de précarité financière, de recherche d’emploi et de logement est passible de poursuites.
Pourtant, c’est un fait : les Asiatiques savent « vivre ensemble » avec les Français, ne critiquent pas leurs comportements culturels, manifestent une forme de reconnaissance à leur pays d’accueil, font des efforts pour parler français le plus vite possible, cherchent et trouvent du travail, s’intègrent au quartier où ils vivent, paient leurs impôts et cotisations sociales, ne revendiquent pas à tout propos leur double nationalité chinoise, vietnamienne, cambodgienne, laotienne ou autre, bref, « sont » français.

Ce qui ne les empêche pas de pratiquer leurs religions (bouddhisme, shintoïsme…), d’avoir leurs commerces et associations culturelles, de se regrouper dans certains quartiers qui deviennent souvent des zones d’attraction touristiques sûres pour les autres Français.
C’est pourquoi nous pensons représenter une opinion très répandue chez les Français en disant qu’ils sont favorables à l’immigration pour les populations fuyant la guerre et la misère, du moment que ces dernières respectent et suivent les règles qui sont établies dans le pays qu’elles ont choisi pour les accueillir. 
Or il est évident que seule une partie des musulmans, majoritaire sans doute mais il est interdit de faire les enquêtes statistiques qui le démontreraient, accepte de bon gré les règles qui nous permettent de vivre ensemble, entre Français. Être français signifiant que l’on a la nationalité française quelle que soit la façon dont elle a été acquise.
Ceux qui n’ont pas cette nationalité ou ne la reconnaissent pas en en refusant les règles sont des étrangers, touristes, migrants de passage ou autres, et c’est leur droit de les refuser puisqu’ils ont les leurs, mais alors ils ne doivent pas prétendre aux droits que leur nationalité donne aux Français. Ce serait une injustice sociale puisque ces droits sont acquis en échange de devoirs.
Prendre les droits et refuser les devoirs est une forme d’escroquerie sociale dont on sait que la gauche internationaliste s’accommode aisément, mais cela reste une escroquerie sociale et une autre forme du racisme intrinsèque à la gauche.
Comme le montre le fait que la gauche « officielle » accepte les comportements parfois criminels et en tous cas asociaux de migrants que leur nombre rend agressifs et incontrôlables comme l’a démontré le viol collectif de Cologne. 
Cette gauche a tort, moralement et socialement, de croire qu’elle est du côté du « bien » en prenant leur défense parce qu’ils sont « de couleur ». 
La couleur ne fait rien à l’affaire et conforte aussi bien les Français que les migrants anciens ou récents dans leur méfiance pour ces migrants majoritairement musulmans d’origines africaines et moyen-orientales qui affichent trop clairement par leur comportement asocial et indiscipliné qu’ils n’ont aucune envie de vivre avec nous, d’accepter nos règles de vie commune (le « vivre ensemble ») et « ne sont là que pour mettre le bordel sur leur passage » (1). 
Comme le leur ont recommandé ceux qui les manipulent avec pour objectif de convaincre les Français de droite comme de gauche que seule la charia permettrait de rétablir et maintenir l’ordre dans nos pays européens.

(1) C’est le sentiment exprimé par beaucoup de migrants de première ou seconde génération d’origine asiatique, mais aussi maghrébine, qui souffrent des comportements asociaux et antifrançais des migrants récents.
L’Imprécateur
Bannière 2016
Share Button