Google+ Badge

samedi 30 janvier 2016

LE MULTICULTURALISME ET LE " VIVRE ENSEMBLE " ???

 

Splendeur et misère de l’éducation nationalisée
PUBLIÉ PAR JEAN-LOUIS CACCOMO  
LE 30 JANVIER 2016

La science économique enseigne que tout entreprise nationalisée court à la ruine et l’histoire le confirme dramatiquement.

Ainsi, comme les décérébrés, clonés à grands coups de programmes officiels, ne savent plus écrire, et qu’il faut bien appliquer les quotas de 80 % de bacheliers reçus et de 80 % de licences donnés, l’académie française, sous la pression du ministère, a validé le massacre de la langue française. 
Au secours Molière, ils sont devenus fous !
L’on s’étonne ensuite de la perte de rayonnement du français dans le monde, mais nous ne respectons pas notre propre langue en la transformant en nov-langue.
 Ne cherchez pas plus loin la cause du chômage des jeunes : quand on déforme les ressources humaines, aucune chance de pouvoir leur transmettre les connaissances utiles à leur épanouissement personnel et à la prospérité du pays.
Après 40 ans de massacre à la tronçonneuse du collectivisme égalitariste, de droite comme de gauche, la France n’a plus d’économie dynamique, n’a plus de monnaie respectable et n’a plus de langue.
Lui resterait-il un honneur ?
Source:  © Jean-Louis Caccomo    http://www.dreuz.info/2016/01/30/

 ET AUSSI

 

Mon fils de 6 ans ne peut plus manger de saucisse à la cantine sans entendre qu’il y a du vomi dedans…


Mon fils de 6 ans ne peut plus manger de saucisse à la cantine sans entendre qu’il y a du vomi dedans…
Pas besoin d’aller en Belgique, ni même dans une banlieue islamisée, rien que dans la petite ville où nous vivons (en gros 8000 habitants), à l’école (primaire) mon fils (en cp) me raconte comment se passent les repas à la cantine : les petits musulmans sont à une table à part, du moins les jours où il y a du porc (mais d’une manière générale ils mangent toujours ensemble), ainsi ils ont leur propre table afin de manger autre chose.

Il y a quelques jours, il y avait de la saucisse, mon fils après en avoir mangé un bout, a reçu des moqueries provenant de la table des petits musulmans… (« baaaa ! dans le porc y’a du vomi ! » etc, ce genre de truc…) ça a dérangé mon fils qui a ensuite eu un peu envie de vomir… un pion, un surveillant a-t-il bougé le petit doigt ? 
Non bien sûr… ce sont les musulmans les victimes… vous le savez bien…
Idem dans la cour de récré c’est pareil, les petits musulmans jouent entre eux, ils ne se mélangent pas avec les « blancs » (ou avec les quelques petits asiatiques présents, qui eux ne posent aucun problème).
Vive la soi disant mixité, le multi culturalisme et toutes ces conneries, ces mensonges grotesques…
J’ajouterai que les mères de ces petits musulmans sont presque toutes voilées, et que là aussi, elles se regroupent entre elles devant l’école lors de la sortie des classes…
Moi ça me débecte tout ça… car la réalité est l’exact opposé de tout ce qu’on entend à la radio ou à la télé avec les beaux discours sur l’islam, les musulmans, etc.


Note de Christine Tasin
Gageons que, à rebours, des petits non musulmans qui se moqueraient des « sans-porc » se feraient punir…
Il faut conserver pieusement tous ces témoignages pour ceux qui doutent encore et continuent de prôner les bienfaits du multiculturalisme…
Et puis, nous sommes en train d’assister à quelque chose d’inimaginable. 

Des parents, de plus en plus nombreux, cherchent des solutions alternatives à l’école publique pour fuir la peste islamique. 
Pendant ce temps, des mères voilées râlent parce qu’il n’y a pas assez de diversité dans leurs quartiers.


Appelez-nous cons…