Google+ Badge

vendredi 29 janvier 2016

LE GARDE DES SCEAUX N' AIME PAS LES CROIX CELTIQUES !

Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux qui n’aime pas les légionnaires à croix celtique
Le 4 août 2013, M. Urvoas, alors député PS et président de l’importante commission des lois, avait cru bon de protester contre le tatouage d'un caporal-chef de la Légion.
Journaliste
Ancien chef d’édition à RTL (1967-2001)
 
Le tout frais garde des sceaux, M. Jean-Jacques Urvoas, n’aime pas la croix celtique ! En 2013, il s’était offusqué que la Légion étrangère osât publier la photo d’un sportif tatoué de ce symbole du christianisme, adopté par ailleurs par des Français peu à gauche…
Le 4 août 2013, M. Urvoas, alors député PS et président de l’importante commission des lois, avait cru bon de protester véhémentement sur son blog contre le tatouage de ce caporal-chef de la Légion.
Lorsqu’il avait découvert sur le site de notre Légion étrangère la photo de ce sportif vainqueur d’une compétition de pancrace – sport de la Grèce antique (aïe, mauvais point !) -, le torse nu dévoilant – ô scandale ! – le tatouage d’une croix celtique, le sang de M. Urvoas avait bouilli : quelle « indécence » après l’affaire Clément Méric, cet « antifa » mortellement blessé à Paris le 5 juin 2013 lors d’une rixe entre extrêmes : « La présence de cette photo sur un site officiel prend le contre-pied du message de fermeté à l’encontre des groupuscules de l’extrême droite, que le gouvernement a envoyé suite au décès de Clément Méric », estimait-il alors, oubliant l’extrême gauche.
Pour lui, « une croix celtique […], certes symbole du christianisme, est aussi et surtout le marqueur fort des mouvements d’extrême droite ». D’où son… jugement sans appel :« On peut s’interroger sur le choix de la photo puisque le site met à disposition […] d’autres clichés qui auraient permis de présenter un « sportif » et non un « militant » ou du moins supposé tel. » Ah si l’on « suppose » ! Notre justice sera encore mieux rendue qu’avec Mme Taubira !
Donc, si l’on suit ce raisonnement, tout catho portant une croix celtique ne voudrait pas bêtement afficher sa foi dans le Christ mais son choix en l’extrême droite ! Tout musulman portant la barbe serait pro-terroriste ? 
Tout porteur d’une kippa serait un activiste sioniste ? 
Et puisque lui-même, M. Urvoas, affiche un nom portant le sigle… OAS, serait-il un nostalgique de l’Algérie française, « du moins supposé tel » ? Évidemment non !
Alors pourquoi s’est-il acharné sur ce légionnaire faisant honneur à nos couleurs ! Celui-ci a très certainement risqué sa vie pour la France (et donc pour M. Urvoas) alors que, tenons-en le pari, M. Urvoas n’a jamais risqué sa vie pour ce caporal-chef. 
Ces légionnaires qui n’ont pas droit automatiquement à la nationalité française alors que n’importe qui, né en France, y a droit : le sol vaut mieux que le sang versé pour la France…
 Et pour M. le garde des Sceaux ?
Bd Voltaire