Google+ Badge

jeudi 28 janvier 2016

LE BILLET DE PIETER KERSTEN !

jeudi 28 janvier 2016

Bye bye, Taubira : bon débarras ! par Pieter KERSTENS

TRIBUNE LIBRE
Les complices européens du mondialisme nous conduisent vers le chaos, vers un choc de civilisations et sans doute vers des affrontements armés entre les communautés.


Femme courageuse défendant ses convictions avec une foi inébranlable, cette Ministre de la Justice représente l’incarnation d’un Système que je combats.  
 
Cette militante gauchiste œuvre pour le Nouvel Ordre Mondial et compte des complices dans toutes les organisations internationales. Ces dirigeants qui ne savent pas, qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas accepter les réalités. 
 
 Ces modernes inquisiteurs de la Religion Droits-de-l’hommiste.

« Et on tuera tous les affreux »*

Ceux qui détiennent le pouvoir légal, mais déconnectés du monde réel de leurs concitoyens, prennent leurs désirs qu’ils voudraient nous imposer, comme une certitude non contestable. Et leurs rêves ne sont pas les nôtres, nous, ceux d’en bas, qui  sommes confrontés aux maux qui gangrènent notre quotidien. Ces princes qui dirigent nos pays, élus ou cooptés, bénéficient de sinécures hautement rémunérées et de privilèges moyenâgeux.  
 
Si encore ils étaient compétents, efficaces et honnêtes moralement, le peuple n’exprimerait pas son mécontentement, que ce soit à Saint-Brieuc, à Barcelone, à Athènes ou à Cologne. 
 
 Partout un sentiment de révolte gronde : cela ressemble étrangement aux semaines qui ont précédé la révolution de mai 1968. Après avoir assisté à la révolution de Jasmin dans les pays arabes en 2011, allons-nous aussi connaître un printemps du muguet en Europe ?
Parce que, franchement, peut-on réellement bondir de joie et relever une nette amélioration quand on examine la situation où se trouvent certains pays européens depuis 40 ans :

•          Augmentation ininterrompue des impôts et des taxes
•          Hausse du chômage structurel et surtout parmi les moins de 25 ans
•          Insécurité grandissante dans toutes les villes
•          Corruption permanente des élites au pouvoir
•          Immigration sauvage envahissant nos quartiers
•          Islamisation de tous les secteurs d’activités
•          Laxisme généralisé de la Justice envers les délinquants
•          Enseignement scolaire défaillant
•          Déliquescence totale du rôle de l’Administration

Ne touchez pas à ma sœur ! Clandestins, aidez-nous à combattre le racisme : rentrez chez vous !
 
 
Un seul exemple suffit à résumer les tares du Système que Bruxelles veut nous imposer : Le Nouvel An à Cologne, en Allemagne !
 
Les faits ont été occultés par la police et passés sous silence par les médias durant 3 jours. Il s’agissait d’attentats à la pudeur et de harcèlements sexuels commis à l’encontre, non pas de quelques femmes, mais de plusieurs centaines, par des hordes de maghrébins et d’immigrés arabes en chasse de gibier féminin.
 
Et le scandale en Allemagne incombe à Angela Merkel qui avait ouvert en grand les frontières pour accueillir tous les « migrants » du monde et appelé le Peuple germanique à faire preuve d’humanité envers les plus persécutés… sortez vos mouchoirs !

C’est quand même elle qui, le samedi 10 septembre 2010, lors d’un Congrès de la CDU  avait déclaré « le Multikulti a échoué, totalement échoué ! »  Comprenne qui pourra.

Il est probable que lentement, mais sûrement, les complices européens du mondialisme nous conduisent vers le chaos, vers un choc de civilisations et sans doute vers des affrontements armés entre les communautés. 
 
 Car comment expliquer sinon leur laxisme, leurs silences, leur lâcheté et leur veulerie ? 
 
Du chaos naît la tyrannie, dont Platon disait :

« Lorsque les pères s’habituent à laisser faire leurs enfants. Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles. Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves. Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne… 
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie. » 

*Titre d’un roman-noir, fiction de Vernon Sullivan (écrit en 1948).