Google+ Badge

samedi 30 janvier 2016

BRETAGNE : LE 6 FÉVRIER À ST BRIEUC , LA LIBERTÉ D' EXPRESSION ENCORE BAFOUÉE ???

Communiqué de Résistance républicaine : interdiction de la manifestation du 6 février à Saint-Brieuc


Communiqué de Résistance républicaine : interdiction de la manifestation du 6 février à Saint-Brieuc
Nous apprenons par un article de Ouest France de ce jour que le Préfet aurait décidé d’interdire à Saint-Brieuc la manifestation qui doit avoir lieu à l’appel de Pegida dans 14 pays européens et plusieurs villes françaises sur le thème « Sauvons notre pays, sauvons notre culture, sauvons notre futur« . 

Cette manifestation est organisée et a été déclarée par le responsable Côtes d’Armor de notre association, Mickael Bussard.
Nous nous étonnons vivement que le Préfet des Côtes d’Armor qui représente l’Etat justifie cette interdiction par des commentaires et des prises de positions personnelles. 

Est-il habituel, en France, que les préfets n’acceptent que les manifestations avec lesquelles ils sont en phase et en accord intellectuel ?
Ses assertions montrent clairement qu’il utilise sa fonction à des fins idéologiques    : «
 L’Europe n’est pas menacée par une islamisation rampante.  
Je ne suis pas en phase avec ces thèses racistes, provocatrices et xénophobes. » 
 Il précise qu’il « ne souhaite ni cette manifestation ni la contre-manifestation annoncée par ailleurs ».

Il s’agit là d’une instrumentalisation et d’une intrusion du politique dans la liberté de manifester reconnue par la constitution  que nous ne pouvons accepter.

Nous nous réservons d’ailleurs également le droit d’engager une procédure pour injures publiques.

Christine Tasin
Présidente de Résistance républicaine 


COMMENTAIRES :

  1. Antiislam
    Bonjour,
    On se fout de ce que pense ou ne pense pas ce Monsieur.
    Il est là pour assurer la LIBERTE de manifester garantie par la constitution.
    Nous arrivons à une dérive très inquiétante de l’Etat avec une négation rarement vue, en République, de la séparation des pouvoirs.
    Oui, c’est vraiment très inquiétant.
    Reply 
  2. Philippe Mange
    Et un lèche-babouche de plus ! Ce préfet-censeur est en plein abus de pouvoir. La liberté d’ expression rétrécit de + en + en France ! Nous devons nous défendre contre le coran-prison. 
    Et la meilleure défense reste m’ attaque .
     Merci à Résistance républicaine et à ses acteurs pour votre détermination et vos action .
    Reply 
  3. gege34
    Enc…… de préfet. Espérons que les manifs dans les autres villes Francaises ne seront pas interdites elles aussi. Comme quoi, le peuple, ou plutôt les patriotes n’ont plus le droit de s’exprimer. 
    On ne veut pas de migrants, ni de l’islam, et on doit fermer nos gueules. 
    Trop c’est trop. La révolte n’est pas loin.
    Reply 
  4. gaudet jean michel
    Toute la question est de savoir si nous disposons d’une possibilité de faire appel d’une décision administrative ou les motifs strictement idéologiques sont clairement apparents
    Nous sommes donc en présence d’une situation juridique , réclamant selon moi, le conseil avisé d’un avocat possédant une connaissance particuliére, en matiére de recours administratif, mas également de recevabilité des motivations à l’origine d’une décision préfectorale . 
    Je reconnais que c’est un aspect du droit que je ne maitrise pas !
    Reply 
    1. Christine TasinChristine Tasin Post author
      J’ai consulté notre avocat avant de faire le communiqué, Jean-Michel, on ne va pas en rester là, on vous tient au courant
      Reply 
  5. LE HUEC
    La Gauchiasse dans toute sa splendeur : interdire toute action afin d’occulter les vrais problèmes, pour l’unique bonheur des envahisseurs, et des faux-culs (mais réels racistes) qui les instrumentalisent.