Google+ Badge

vendredi 29 janvier 2016

L' ISLAM AVANCE ET LES EXPÉDITIONS PUNITIVES CONTRE LES CHRÉTIENS COMMENCENT !!!

30 janvier 2016
martyr-chrc3a9tienExtrait de l’entretien de Minute  avec un bénévole d’une association protestante sur place : Un certain nombre de sites internet et de blogs font état, à l’inverse des media classiques qui demeurent silencieux, de violences s’étant déroulées au camp de migrants du Basroch, à La Grande-Synthe, depuis le début de l’année, et ayant particulièrement frappé des chrétiens. 
L’un d’eux serait même décédé. Pouvez-vous nous dire exactement ce qu’il en est ?
  
Daniel O. : Effectivement, un de nos frères iraniens vient d’être assassiné pour sa foi dans le camp de réfugiés de Dunkerque [Grande-Synthe, où se trouve le camp, est une commune limitrophe de Dunkerque, Ndlr]. Il venait de se convertir au christianisme, ce qui est un « crime » si on en croit le Coran.
Les chrétiens iraniens subissent de façon habituelle des persécutions de la part des réfugiés musulmans. Ainsi, les pasteurs de l’Eglise protestante de Saint-Pol-sur-Mer, qui œuvrent eux aussi dans ce camp, témoignent égale- ment de cet état de chose. Il y a quelques jours, ceux-ci ont fait, à la demande des migrants iraniens, une réunion spéciale à l’église de Saint-Pol- sur-Mer. Ils étaient une vingtaine de jeunes hommes. 
Attentifs et ouverts, plusieurs ont répondu à l’appel et trois d’entre eux souhaitent être baptisés en nous expliquant que ça n’était pas possible en Iran.
Ils affirment aussi que les chrétiens sont malmenés sur le site de Grande- Synthe où la majorité des migrants est musulmane : un jeune chrétien a eu le nez cassé, plusieurs ont reçu des coups de couteau, pour les faits les plus graves. Sans parler donc de ce jeune chrétien iranien qui a été assassiné.
Que savez-vous exactement sur la mort de ce jeune chrétien iranien ?
Il est mort dans la nuit du 10 décembre 2015. Il s’appelait Mohammed. Après sa conversion au christianisme, Mohammed et d’autres chrétiens ont été pris à partie et menacés par la mafia islamiste qui dirige le camp. 
Puis, comme Mohamed a refusé de revenir à l’islam, ils l’ont égorgé pendant la nuit. Comme je vous le disais, les islamistes ont aussi attaqué les autres chrétiens : Cyrus a reçu un coup de couteau à la tête, Alireza a eu le nez cassé et a été dépouillé de 10 000 livres [environ 13 000 euros, Ndlr]. 
Deux femmes chrétiennes iraniennes ont également été agressées et ont fui depuis en Allemagne.
A la suite de ces violences, y a-t- il eu une enquête officielle ? 

Lire aussi l’article du Figaro de ce mercredi sur la fusillade de mardi soir dans le camp. David Michaux, délégué national CRS de l’UNSA-Police parle “d’expédition punitive contre les chrétiens”
SOURCE    http://www.citoyens-et-francais.fr/2016/01/l



ET AUSSI



Restaurer l’identité chrétienne de la France

Aucun commentaire

Article du Réveil Français , écrit par : Colonel (er) Jacques Hogard

 

Eglise-destruction
Le Réveil Français est heureux de publier cet article de notre ami le colonel Jacques Hogard, auteur de plusieurs ouvrages dont en particulier : « l’Europe est morte à Pristina(Hugo-Doc) ». Ici se pose la question de l’identité française qui s’enracine naturellement dans le christianisme et que le système idéologique en place s’évertue d’éradiquer. Ce faisant il s’en prend à la France elle même qui résiste encore de toutes ses fibres quoi que fort épuisée , car c’est bien évidemment une question de vie ou de mort…
OD
Chaque attentat islamiste qui se produit en France est l’occasion pour nos gouvernants de nous rebattre les oreilles de l’indispensable « laïcité républicaine » qui serait le remède à tous nos maux.
Comparé aux 1500 ans d’Histoire de France, ce dogme républicain est somme toute de très récente invention. Né en 1791 avec la République dont le premier ennemi était « la Religion » (sous entendu catholique), ce dogme atteint son apogée avec les persécutions anti chrétiennes de 1905 et la fameuse loi sur « la séparation de l’Eglise et de l’Etat ».
Ainsi la République française, enfantée dans la violence révolutionnaire, les persécutions, l’assassinat de tant de prêtres, de religieux et de religieuses fidèles à leur Foi, confirmait-elle cent dix ans après la Révolution française, son caractère fondamentalement anti chrétien.
En résulte comme conséquence directe, fruit d’une action volontariste relancée avec constance sous toutes les Républiques, l’état actuel de déchristianisation profonde de notre pays, malgré le renouveau heureusement observé au sein de la jeunesse, depuis les pontificats de Saint Jean-Paul II et de Benoit XVI.
Si la « laïcité républicaine » a fait tant de mal à la France, elle n’est pourtant qu’un leurre. Elle n’existe pas. Elle est en effet intrinsèquement déséquilibrée et discréditée d’emblée par deux choses : l’idéologie républicaine, par « tradition » très anti chrétienne (on a pu le constater encore en fin d’année lors de la polémique ridicule sur les crèches de Noël), mais aussi bien sûr par le clientélisme électoral, comme l’a démontré très récemment l’appel irresponsable et indigne du Président de l’Assemblée Nationale aux voix des électeurs musulmans de la banlieue parisienne.
Ainsi croire que « la laïcité républicaine » serait le meilleur barrage à l’islamisme conquérant relève de l’aveuglement coupable. Au contraire, elle le favorise et l’encourage ! On le voit bien au travers du traitement privilégié qu’elle réserve à « l’islam de France ». Grâce à la « laïcité républicaine » en effet aujourd’hui, « la christianophobie est une opinion, l’islamophobie est un délit » !
Et puis la nature a horreur du vide et la « laïcité républicaine », facteur ardent de déchristianisation, n’amène avec elle aucune compensation ni aucune plus-value aux esprits en perte de repères et paradoxalement en quête de spiritualité. Ainsi peut-on lier raisonnablement le phénomène des 120 000 Français convertis à l’islam, à la triple cause constituée par la déchristianisation du pays, le vide spirituel ainsi créé par la République et la société matérialiste, consumériste et hédoniste qu’elle a contribué à instaurer.
Face à la déferlante islamiste, face à la submersion migratoire de l’Europe et aux gravissimes agressions qui l’accompagnent, face à cette forme moderne des grandes invasions barbares, « tout craque. L’horizon se charge, les nuages s’épaississent. Partout monte, chez les Français, le sentiment de dépossession » ainsi que l’écrit Philippe de Villiers.
Alors que faire ? En qui et en quoi placer son espoir pour que cesse cette spirale diabolique ?
Il faut d’urgence restaurer et affirmer l’identité chrétienne de la France.
« La France, pays de tradition glorieuse, est l’une des grandes nations qui ont été marquées par la Foi chrétienne depuis l’aurore de leur histoire. Et après la chute de l’Empire Romain, elle fut la première communauté nationale d’Occident à se déclarer fille de l’Eglise : Fille Aînée de l’Eglise » (Saint Jean Paul II).
L’identité chrétienne, c’est le respect de tout être humain, de sa conception à sa sépulture, c’est le respect de la Famille, cellule de base de toute société, c’est l’amour de la Patrie, c’est l’accès à la morale naturelle pour tous, la charité, c’est aussi la vraie spiritualité, l’idéal, le refus du matérialisme et du totalitarisme qui asservissent l’homme, c’est l’encouragement au dépassement, c’est le courage, l’abnégation et l’esprit de sacrifice.
L’identité chrétienne est la seule réponse efficace à la décadence généralisée, à la perte des repères les plus élémentaires, à l’ignorance ou au déni des valeurs fondamentales, au déclin du courage et à la soumission programmée.
De grandes nations européennes déjà nous donnent l’exemple : Russie, Hongrie, Pologne qui renouent avec fierté et fermeté avec leurs racines chrétiennes et réaffirme leur identité chrétienne.
« Le temps est revenu, de la Résistance française. Gesta Dei per Francos ! »
21 janvier 2016

Hogard1