Google+ Badge

mardi 26 janvier 2016

GRÈVE DES FONCTIONNAIRES ! TRIBUNE LIBRE ET POINT DE VUE !

Fonctionnaires. 

Sont-ils vraiment soumis à un régime de rigueur ?

fonctionnaires-régime-de-rigueur
26/01/2016 – 06h45 France (Breizh-info.com) – Ce mardi 26 janvier, trois syndicats (CGT, FO et Solidaires) appellent à manifester pour une hausse du pouvoir d’achat des fonctionnaires, estimant que ceux-ci sont « soumis à un régime de rigueur depuis 2010 ».  
Qu’en est-il en réalité ? Quelles différences avec les salariés du privé ?
L’association Contribuables Associés a publié en 2015 une étude réalisée sur les différences de traitement entre salariés du secteur public et du  secteur privé. 
Il en ressort que le régime des fonctionnaires supplante largement celui du secteur privé. 
Dix points fondamentaux sont ainsi évoqués par Contribuables Associés : en ce qui concerne le recrutement, « le privé, qui recrute sur CV et sur entretien, paie pour le recrutement et la formation des trois fonctions publiques. Sitôt recrutés, la plupart du temps sur concours, les lauréats bénéficient du statut de fonctionnaire-stagiaire. Ce qui leur garantit une formation rémunérée. ». Concernant la pérennité des emplois, « 81% des 6 millions d’agents publics français continuent à profiter de l’emploi à vie alors que la plupart des pays européens, dont l’Allemagne, le  Royaume-Uni ou l’Italie, l’ont retiré aux agents qui ne sont pas chargés des missions régaliennes de l’Etat, et leurs contrats de travail ont été alignés sur le privé.»
Côté rémunération, on apprend que le salaire moyen dans l’administration est plus élevé désormais que dans le secteur marchand, ce qui fait tomber le mythe des fonctionnaires ayant un salaire moindre que les salariés du privé. 
Le salaire moyen est de 2153 euros net par mois dans le secteur public (2434 euros dans la fonction publique d’Etat) contre 2130 euros net dans le privé. En ce qui concerne les congés, les fonctionnaires sont crédités de 45 jours par an, contre 36 dans le privé et 29 dans les TPE, selon le rapport 2014 sur l’état de la fonction publique.
Autre avantage, qui concerne cette fois-ci les jours de carence : les salariés du privé sont soumis à trois journées non remboursées par la Sécurité sociale. Les fonctionnaires sont eux indemnisés dès le premier jour.
Contribuables Associés met en avant également l’absentéisme chez les fonctionnaires , plus important (27,7 jours de congés maladie en moyenne) que chez les salariés du privé (15,5 jours par an). 
Un rapport établi à partir des conclusions du cabinet de conseil  Alma Consulting Group et de la fondation iFRAP.
Concernant les retraites, « l’âge moyen des départs en retraite était de 60 ans et 10 mois en moyenne dans la fonction publique, de 62 ans et 4 mois en moyenne dans le secteur privé, selon ­le rapport sur les pensions dans la fonction publique annexé au projet de loi de finances pour 2016. 
La pension des fonctionnaires retraités est calculée sur les 6 derniers mois de salaire contre les 25 meilleures années dans le privé. Les agents retraités profitent aussi de retraites complémentaires par capitalisation comme la Préfon et le RAFP. » indique l’association qui évoque aussi les Veufs et veuves du public qui « peuvent obtenir la pension de réversion du régime de base sans condition d’âge ou de ressources. 
Alors que dans le privé, veufs et veuves n’ont droit à rien en dessous de 55 ans quand ils disposent de revenus annuels supérieurs à 20 000 euros par an.»
Autres avantages non négligeables pour finir, le supplément familial de traitement dont bénéficient les fonctionnaires. Selon la revue, celui-ci n’est pas modulé  comme dans le privé. Pas de taille dans les allocations familiales donc, de ce côté là.
Enfin, Contribuables Associés évoque également les avantages sur les logements sociaux bénéficiant au public : « Afin de loger les fonctionnaires de l’État (agents civils et militaires), le préfet du département peut réserver 5 % des logements dont la construction ou la réhabilitation ont été subventionnées par l’État. 
Quand ils achètent, les agents du public ont droit à des prêts conventionnés et disposent aussi de prêts bonifiés réservés aux fonctionnaires. »
Le rapport détaillé est publié dans « les enquêtes du contribuable » (février/mars 2015) disponible ici.
10-différences-public-privé
Photo : DRBreizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.