Google+ Badge

vendredi 29 janvier 2016

FRANCE / SYRIE: FABIUS ET SES AMIS D' AL NOSRA ???

Fabius ne discute qu’avec les alliés d’Al Qaida et de l’Etat islamique ! Démission !


Fabius ne discute qu’avec les alliés d’Al Qaida et de l’Etat islamique ! Démission !
Fabius démontre sa trahison à Genève : il n’hésite pas à se ranger du côté des « Saoudiens » et n’accepte pas la délégation kurde pour ne pas déplaire ….à la Turquie !


(Note de Christine Tasin : Et on parle de lui pour le Conseil Constitutionnel ! Voir la Présidence… entre Taubira et Fabius, entre la peste et le choléra, Hollande nous paiera cher un jour d’avoir choisi de tels traîtres, de tels alliés des terroristes pour en faire des Ministres.)

Pourparlers de Genève sur la Syrie

  PAR BEERBLOGSITE LE 27 JANVIER 2016



J’apprends en lisant le Monde, que deux jeunes apprentis djihadistes vont être jugés pour « participation à un groupement terroriste ».

 Ils ont participé pendant deux semaines aux activités du Front Al Nosra en Syrie, affilié à Al-Qaida, apparemment pour faire des tours de garde.

 La justice doit passer, même pour des gosses (Ils avaient 15 et 16 ans à l’époque). Pas de pitié pour le terrorisme. Bien.

  Toujours dans le Monde, j’apprends qu’une majorité de Français soutient la prolongation de l’état d’urgence parce que ça les rassure. Bon.

Se sentiraient-ils toujours rassurés par la politique du gouvernement s’ils apprenaient ce que Fabius a déclaré ce mardi matin à Genève? 

Je le cite: «Nous souhaitons que ces négociations s’ouvrent mais il y a des questions très difficiles à régler sur les compositions des délégations», a déclaré Laurent Fabius dans une interview à la chaîne TV5Monde enregistrée mardi matin. 

Pour la France, «c’est le groupe de Ryad qui est représentatif»

Le groupe de Riyadh est une fédération de groupes d’opposition au gouvernement syrien, rassemblés par le gouvernement Saoudien.
  

Parmi eux, le fameux Ahrar Al Sham, protégé de la Turquie et accusé d’être les amis du Front Al-Nosra. 


Déclaration de leur chef à l’issue de la conférence de Riyadh: « Nous ne sommes pas associés avec Al-Quaida, nous ne faisons que nous battre à leur côté contre Assad et l’ISIS. L’amitié ne vous rend pas propriété de votre ami ». 
Ahrar Al-Sham a critiqué la conférence de Riyadh car elle n’impliquait pas le Front Al-Nosra, leur ancien allié.


Au début de la conférence, Ahrar al Sham s’était retiré en raison de la présence de personnalités liées au régime. Néanmoins, selon certains participants, Ahrar Al Sham avait signé la déclaration finale.
  La Russie s’oppose à la présence de Ahrar Al Sham à la conférence de cette semaine. Pour Lavrov, c’est une organisation terroriste alliée à Al-Nosra. 

Laurent Fabius :«Il y a une règle simple, ce n’est pas à une partie d’imposer le contenu de la délégation à une autre»

Il semblerait donc que Fabius reproche aux Russes de vouloir bannir un groupe allié avec Al-Nosra. 

En France, la justice va peut-être condamner deux jeunes qui ont rejoint brièvement ce groupe. J’y vois une contradiction..

Soulignons enfin que les Kurdes syriens du PYD, alliés des Etats-Unis, éléments clés dans la lutte contre l’EI ne sont pas invités, en raison de l’opposition de la Turquie. Fabius, bon prince «La diplomatie est un art suffisamment subtil pour qu’on puisse admettre qu’il y a des délégations (officielles), même si d’autres qui ne sont pas directement négociateurs peuvent être consultés»


Notre ministre des affaires étrangères consent à demander son avis à une des minorités syrienne qui combat l’Etat Islamique. 

Mais en quoi la présence de Fabius est-elle plus légitime que celle d’acteurs clés du conflit, qui paient un lourd tribut humains à la lutte contre les assassins de Paris?


Pour finir, mentionnons que le groupe Ahrar al Sham est soutenu par la Turquie et l’Arabie Saoudite. 26 janvier 2016