Google+ Badge

samedi 26 décembre 2015

LU, VU ET ENTENDU !

Vol au dessus d'un nid de serpents
Deux événements viennent de relancer les débats alors que la plupart des Français sont encore sous l'influence de Noël qui se prolongera jusqu'à lundi mais parfois l'actualité s'invite quand on s'y attend le moins.

Le caillassage des pompiers par des éléments de la diversité, les fameuses chances de la France,a été suivi par la riposte des Corses qui ont en prime saccagé une salle de prière musulmane afin de montrer aux racailles ce qui les attend s'il leur prenait l'envie de recommencer.


La réaction des indépendantistes qui ont désapprouvé l'action montre bien aux Corses et surtout à tous ceux qui se félicitaient de la présidence de Talamoni que ces gens gens sont de faux patriotes mais une mafia qui a besoin des immigrés pour faire tourner leurs affaires et finalement faire ce que le grand patronat fait en France pour contenir, voir faire baisser les salaires en France. 

On dit la Corse pauvre puisque de nombreux Corses doivent partir travailler sur le continent et pourtant la présence des immigrés a progressé de façon importante, particulièrement depuis que la Corse est dirigée par la gauche ou les indépendantistes qui sont bien entendu de gauche et qui ont mis la main sur l'économie de l'Ile tout en pompant les subventions.

Les indépendantistes ne sont là que pour leurs intérêts particuliers pas pour ceux des Corses.

Sans lien apparent mais malgré tout en rapport avec les immigrés, il y a la décision d'Hollande de maintenir la déchéance civique contre les idées de la partie la plus à gauche, c'est une forme de désaveu de l'autre indépendantiste Taubira mais c'est l'évidence d'un recentrage vers la droite qui parait pour Hollande la meilleure stratégie permettant de siphonner les centristes et une partie des Républicains qui désormais vont osciller entre Juppé et Hollande. 

 Hollande fait le pari que cette stratégie lui permettra d'être réélu et il pourrait déboucher même sur le changement de premier ministre par Macron d'ici peu ce qui d'un coup ferait basculer une partie de la fausse droite vers une sorte de gouvernement d'Union. 


Réponse au début de l'année