FRANCE 3

La ville d'Ajaccio (Corse) connait une escalade de violence. À l'origine, une intervention de pompiers dans le quartier des Jardins de l'Empereur pour maîtriser un départ de feu.  Lorsqu'ils arrivent sur place, les pompiers tombent dans un guet-apens. Barres de fer, battes de baseball, ils sont roués de coups par plusieurs individus.

Une expédition punitive

Vendredi après-midi, près de 600 personnes se réunissent devant la préfecture d'Ajaccio. Ils protestent contre l'agression subie par des pompiers et demandent des comptes aux autorités. 
Dans la soirée, la colère gronde des centaines de personnes convergent vers le quartier où les pompiers ont été pris pour cible. La manifestation prend des allures d'expédition punitive.
"Ils sont ici les coupables, on n'a jamais été aussi près des coupables, donc les coupables, on va les trouver, il suffit d'être volontaires" hurle un homme. 
Pendant que les habitants du quartier se terrent chez eux, la foule s'en prend à des voitures, une salle de prière musulmane est littéralement saccagée, plus loin un restaurant kebab est lui aussi visé. 
Présent sur place le préfet de Corse tente d'apaiser les esprits.  
Ce samedi la situation est restée tendue à Ajaccio.