Google+ Badge

vendredi 25 décembre 2015

AGRESSIONS DE POMPIERS PAR DES MUSULMANS ! C' EST PAS UN SCOOP !


Published On: Sat, Dec 26th, 2015 

Corse : Représailles contre une mosquée après l’agression de pompiers par les musulmans le soir de Noël

 
XVMf81dc578-ab46-11e5-943e-a78d1e0c4a51
BREIZATAO – ETREBROADEL (26/12/2015) Après l’agression sauvage de pompiers et de policiers par des factieux musulmans à Ajaccio le soir de Noël, la population corse a promptement réagi en punissant sévèrement les coupables. 

Le lieu du culte mahométan a été saccagé et les infidèles fermement avertis.

La Figaro (source) :
Ambiance très tendue à Ajaccio (Corse), dans la cité des Jardins de l’Empereur. Selon la préfecture, dans la nuit de jeudi à vendredi, «un incendie a été volontairement allumé» sur le terrain d’un stade pour «attirer les forces de l’ordre et les pompiers dans un guet apens».

Deux pompiers ont été «sérieusement» blessés par des éclats de verre après des «agressions physiques». Des vitres de leur véhicule d’intervention ont été détruites.

Le sous-préfet François Lalanne évoque de «nombreux jeunes encagoulés» qui seraient à l’origine de ces échauffourées.

Un policier a également été «légèrement blessé». Une batte de baseball, des clubs de golf et une bouteille d’acide ont été saisis, mais les auteurs de ces violences sont toujours recherchés. «Plusieurs éléments d’identification utiles ont été recueillis», a précisé François Lalanne.

Plusieurs responsables locaux ont déploré ces agressions. Le nouveau président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, a réagi sur Twitter. «Honte à ceux qui ont fait ça!»
La population corse a promptement réagi en lançant une campagne de terreur contre l’envahisseur :
La violence est encore montée d’un cran, ce vendredi, jour de Noël. Selon l’AFP, environ 600 personnes se sont rassemblées devant la préfecture à Ajaccio, vers 16 heures, en soutien aux pompier et au policier blessés.

Parmi ces manifestants, environ 250 à 300 se sont ensuite dirigés vers le quartier des Jardins de l’Empereur, où avaient eu lieu les incidents la nuit passée.

Les forces de l’ordre étaient mobilisées pour maintenir le calme et chercher à identifier les auteurs des agressions de la nuit.

Un petit groupe a fracturé la porte vitrée d’une salle de prière musulmane et l’a saccagée, selon la police et la préfecture.

Ils ont également sorti de nombreux livres, une trentaine, selon Corse Matin, dont des exemplaires du Coran, auxquels ils ont tenté de mettre le feu, sans les brûler entièrement.

«Un début d’incendie a détruit une partie des livres», a noté le quotidien local.




About the Author




COMMENTAIRE

Marie-christine Vaugier Les pleureurs officiels s’indignent aujourd’hui d’actes de colère qui sont les conséquences d’actes indignes d’avant hier dont ils n’avaient cure !