Encore une retombée positive de l’action russe en Syrie. Honte aux responsables occidentaux dont la politique de soutien aux « rebelles » anti-Assad a contribué à faire fuir près de 9 millions de Syriens vers les zones contrôlées par le gouvernement et plus de 4 millions hors de Syrie. 

L’information de ce retour en Syrie, qui nous est livrée par la presse russe, met en question les affirmations de la presse internationale selon laquelle les Syriens fuyaient Bachar el-Assad. Silvia Cattori
refugiés russie
Syrie: la Russie inaugure son premier camp pour les réfugiés
Des centaines de milliers de réfugiés ont regagné la Syrie depuis le début de l’opération aérienne russe dans ce pays, a annoncé le Grand mufti de Syrie, Ahmad Badreddin Hassoun, lors d’une rencontre avec une délégation parlementaire russe qui s’est rendue vendredi à Damas.
Après avoir remercié la Russie pour son aide dans la lutte contre les terroristes, le Grand mufti a fait savoir que plus de 800.000 réfugiés ont regagné la Syrie depuis le début des raids russes contre les positions de l’Etat islamique, a déclaré le député de la Douma Sergueï Gavrilov.
Selon le service de presse du parlementaire, les membres de la délégation russe ont rencontré Ahmad Badreddin Hassoun le premier jour de leur visite à Damas. 
L’entretien a porté sur la coopération entre les communautés religieuses russes et syriennes, sur l’aide humanitaire et la lutte contre l’extrémisme.
Parmi les sujets évoqués, Sergueï Gavrilov a cité la possibilité de vacances pour des enfants orphelins syriens en Russie. 
Il a rappelé qu’en 2014, près de 100 pupilles des orphelinats orthodoxes de Syrie et élèves des internats réservés aux enfants des militaires tués au front avaient passé deux semaines dans une colonie de vacances non loin de Moscou.
Le Grand mufti « a appelé la Syrie et la Russie en tant que pays multiconfessionnels à se soutenir mutuellement », a indiqué le député, ajoutant que la Syrie était un Etat laïc.
« Bien que l’appartenance religieuse ne joue aucun rôle lors de la formation du gouvernement, le président Bachar el-Assad n’exclut pas que le poste de premier-ministre puisse être confié à un chrétien », a déclaré Sergueï Gavrilov.
25.10.2015