Google+ Badge

lundi 26 octobre 2015

À RENNES ON CASSE DU BOBO EN TOUTE IMPUNITÉ !


Rennes : une vingtaine de blédards casse du bobo en toute impunité…

Publié le 24 octobre 2015 - par  - 
 
pancarte boboDans cette « belle » ville de RENNES, il se passe des choses dont aucun journal ne parle, et qui pourtant méritent d’être révélées….
En effet, dans cette ville, fief du socialisme pur et dur, dirigée par des despotes socialos depuis plus de 30 ans, des événements quotidiens devraient être révélés, mais sont tus…
Dans cette cité bretonne, où les étudiants s’arsouillent allègrement comme si cet état de fait (ou de fête) était obligatoire,  les rues sont continuellement jonchées de tessons et d’éclats de verre, de flaques de vomi et d’urine.

Dans ce « grand village », la défonce est élevée au rang de sacerdoce, à tel point qu’en plein centre ville, place de la République, se trouve un supermarché de la came, au vu et au su de tous, et ce depuis des années….
 Mais bon, tant que ce ne sont que des citoyens lambdas qui s’en plaignent, les élus ne font rien….où alors, si de l’esbrouffe comme tout bon socialo qui se respecte, en faisant croire que la police municipale veille, et que la police nationale est à leurs ordres….et contrôle la situation…ce qui n’en est rien évidemment…
Et puis il faut également compter sur ces braves procureurs et juges du TGI, qui relâchent inlassablement ces dealers…. dealers archi archi connus puisque ce sont les mêmes qui depuis des années vendent leur came, à tel point qu’il connaissent tous les flics de la ville et les considérent presque comme leurs « potes »…. qui de temps en temps viennent les embêter dans leur business… mais bon, c’est juste histoire de faire un tour au commissariat, ils seront dehors quelques heures après…. 
Ça fait bien dans les statistiques… ça fait moins bien dans le moral des troupes, mais depuis quand la hiérarchie policiére et judiciaire s’intéresse au moral des troupes… ah si, un peu quand l’un d’eux se fait tirer comme un lapin, mais ça ne dure pas….
Bref dans cette ville de défonce constante…. il faut maintenant compter sur un autre phénoméne, que tout le monde tait, des journaleux aux édiles, des pontes policiers aux grands magistrats…il s’agit des razzias.
Razzias organisées par une troupe de « blédards »…. vous savez, ces « mineurs isolés » qui arrivent de la brousse marocaine ou algérienne, non élevés, non éduqués…qui sont, comme par hasard tous nés en 1998 ou 1997, et qui sont donc mineurs au regard de la loi française, clandestins, mais là on ne touche pas, et isolés parce que les pauvres, ils sont tous seuls et perdus loin de leurs familles…
Donc le conseil général, la mairie, les associations, tout le monde les aide, à coup de fric, de logement, de fringues….aux frais du contribuable évidemment.
Ces « pauvres petits », qui sont aussi mineurs que moi je suis danseuse du Lido (ça saute au yeux de n’importe qui, sauf des juges et des édiles) étaient une dizaine il y a un an,  prés de 60 aujourd’hui,  et se livrent impunément à des razzias.
En effet, chaque soir, ils dépouillent et agressent les étudiants en goguette, volant téléphones portables, vêtements, cartes bancaires, sacs à main…. tripotant occasionnellement les « femelles » ivres… Au début ils agissaient avec délicatesse, jouant les pickpokets…. aujourd’hui sûrs de leur impunité, ils frappent, et taillent au couteau ou au cutter ceux qui résistent…
Je dis en toute impunité, car tous ces jeunes gens ont  été interpellés au moins 20 fois chacun, pour divers faits.
Cela implique avocats et interprètes, médecins et nourritures… que NOUS payons…
Et ces jeunes sont TOUS en liberté…. car aucun juge de RENNES ne veut accepter les tests osseux qui prouveraient indubitablement que ces mineurs sont majeurs… (évidemment les juges sont au-dessus des médecins légistes….ils sont au-dessus de tout d’ailleurs….).
Au début, ils attaquaient à 3 ou 4, maintenant ils sont 20 à opérer… et bien sûr, tous ces pauvres étudiants de gauche de cette ville de gauche n’osent  réagir et se laissent tabasser et dépouiller, pour ensuite venir pleurer dans les commissariats….
A mon époque, soit dans les années 80, ces mecs auraient déjà été éclatés sur le pavé rennais et ce, grâce aux groupes qui se seraient constitués en auto-défense, dès les premiéres attaques…
Mais à cette époque le mot solidarité voulait dire quelques chose entre étudiant, et nous étions un peu plus couillus que les blaireaux d’aujourd’hui….
Hier, un jeune Français blanc, a été attaqué au cutter par un de ces barbares, et a failli être égorgé…pour avoir voulu protéger une amie… 
Il y avait 20 personnes autour de lui, aux tables voisines, et plus de 100 personnes dans la rue….. AUCUNE n’est intervenue… son agresseur court toujours….. 
Et comme par hasard, les cameras installées à 5 mètres de là, ne servent pas à surveiller la voie publique (ben non, chez les socialistes on ne flique pas voyons),  elles servent à filmer les bornes escamotables de la rue….. 
Donc aucune video de l’agresseur…. maghrebin, 20 ans, comme par hasard….
Quand les étudiants rennais, fiers d’être des anti-fas en auront marre de se faire tabasser et détrousser, peut-être réagiront ils ?
Quand les juges et les procureurs auront un de leur fille ou fils agressés de la sorte, peut-être réagiront ils ?
Quand la jeunesse française en aura marre d’être des cibles pour ces envahisseurs et prendra acte que ce sont TOUJOURS les mêmes qui agissent ainsi, peut être réagiront-elles?
Quand…. quand…. pffff, mais pourquoi essayer de transformer des veaux en taureaux de combat…
A bientôt.
GERONIMO
http://ripostelaique.com/rennes-une-vingtaine-de-bledards-casse-du-bobo-en-toute-impunite.html