Google+ Badge

lundi 28 septembre 2015

UN NOUVEAU " SERIAL KILLER " BELGE.......


Le parcours sanglant du tueur au drone, le nouveau serial killer belge

GILBERT DUPONT Publié le - Mis à jour le 
Cinq agressions de femmes (dont deux assassinats) en quinze mois font de Renaud Hardy le nouveau serial killer belge.

Nom : Renaud Hardy. 
Âge : 53 ans. 
Domicile : Malines. 
Profession : sans. Moyens de subsistance : ignorés. Passions ? La photo, les engins téléguidés - bateaux, voitures et drones - et les femmes. 
Psychopathe actif. Probablement le nouveau serial killer belge.

Depuis son arrestation il y a huit jours, la police et la justice soupçonnent Renaud Hardy d’avoir agressé depuis mai 2014 cinq femmes âgées de 52 à 82 ans, dont l’actrice flamande Veerle Eyckermans qui joue Paola dans la minisérie Albert II.
Deux des cinq victimes sont mortes assassinées selon le même mode opératoire, la dernière pas plus tard qu’il y a douze jours, ce qui a d’ailleurs déclenché l’enquête. Renaud Hardy avait eu une relation avec Linda Doms. Il s’est introduit chez elle et l’a tuée la nuit du 14 au 15 septembre en la battant à mort à coups de bâton. Il a tout filmé. Le cadavre de Linda a été retrouvé entièrement nu.
Ce week-end, les journaux du groupe Mediahuis dressaient le portrait d’un quinquagénaire dont les voisins avaient détecté qu’il avait un grain mais qu’aucun n’imaginait dans la peau d’un tueur. Son père est décédé jeune.
Sa mère a travaillé en tant que guide dans les musées. Ancien surveillant dans un complexe sportif à Malines, Hardy est en maladie depuis onze ans. On lui a diagnostiqué Parkinson.
Ceux qui l’ont pris en pitié et ont voulu l’aider l’ont regretté et ont dit plus jamais. Manipulateur, Hardy retournait les gens contre ceux qui lui tendaient la main. Il passait des semaines à rester sans sortir.
Des voisins se sont mis à l’appeler "Zotte Renaud", Renaud le Fou, quand ils l’ont vu à se passionner pour les machines qu’il téléguidait sur le trottoir dans les pieds des passants. Il avait acheté un appartement, en fait un ancien rez commercial où, faute de chambre à coucher, il dormait sur un matelas posé sur le plancher.
C’est surtout un homme à femmes qui se servait pour les attirer de sa passion pour la photographie. Il avait une façon déplaisante d’insister chez celles qui refusaient de servir de modèle. Déplaisante, malsaine, même agressive. Un patron de café a dû le mettre à la porte tant il insistait à vouloir filmer sa femme. Des mères se plaignent de son insistance à vouloir photographier les enfants. Chez lui, aux murs, il n’y avait que des photos de femmes.
Les réseaux sociaux sont un autre moyen de faire des rencontres. Hardy s’était aussi inscrit sur VKontakte, la version russe de Facebook. On trouve sur son profil plus de 100 films dont beaucoup de porno, des films sur Hitler, les sports de combat et l’Armée rouge.
À son âge, avec ses petits engins téléguidés, on le prenait pour un grand attardé. On se demande à présent si le drone qu’il utilisait pour survoler les jardins ne lui permettait pas de repérer les lieux et choisir ses futures victimes. Une de ses ex raconte qu’elle l’a quitté après qu’il l’a réveillée à 3 h du matin pour la forcer à lui cuire un steak.
Ses anciens propriétaires ajoutent qu’ils ont dû se battre pendant des mois pour enfin le mettre à la porte tant ce type leur faisait peur. Des étudiants se rappellent un voisin insupportable quand il faisait marcher la musique à fond alors qu’ils devaient étudier.
Pour les séances photos, pour le bruit, pour le drone qui survolait et espionnait les habitations, des voisins se sont plaints. La police répondait qu’elle connaissait Renaud Hardy, un brave type qui ne ferait pas de mal à une mouche.

L’homme qui tuait les femmes

22 mai 2014 : Maria Walschaerts, 82 ans. Habitait à Battel (Malines). L’octogénaire a été tuée dans son habitation où son meurtrier avait pu s’introduire. La victime a été trouvée par ses enfants qui s’inquiétaient de n’avoir plus de nouvelles. Le décès remontait à plusieurs jours. Maria a été tuée à coups de bâton.
Septembre 2014 : une dame échappe à une tentative de meurtre à Bonheiden. Si les circonstances ne sont pas connues, des éléments ADN permettent d’établir le lien avec Renaud Hardy.
1er octobre 2014 : une femme est blessée par projectile alors qu’elle circule à vélo à Malines. Tir de carabine. Le lien avec Renaud Hardy est établi de façon certaine. Hardy a d’ailleurs comparu devant le tribunal il y a trois semaines, le 9 septembre. On ne le soupçonnait, à ce moment, de rien d’autre. Il a beaucoup pleuré. Il a mis l’agression sur le compte de la maladie de Parkinson. Hardy a déclaré qu’il avait été pris d’une pulsion le poussant à faire du mal à une femme.
Février 2015 : l’actrice Veerle Eyckermans est victime d’un individu qui cherche à s’introduire et l’empoigne dans son habitation, à Zemst (dont fait partie Hofstade où Hardy vient d’emménager). L’auteur est armé d’un bâton.
9 septembre 2015 : Renaud Hardy comparaît en correctionnelle à Malines pour la tentative de meurtre à la carabine du 1er octobre 2014. Le lien n’est toujours pas fait avec les autres affaires.
Nuit du 14 au 15 septembre 2015 : Linda Doms, 52 ans, est tuée dans son habitation à Hofstade. Son corps entièrement dévêtu est trouvé le surlendemain 18 septembre. Linda gît près du lit. Soupçonné le jour même, Hardy, qui nie, est relâché. Le samedi 19, il se confie à deux vagues relations et leur précise avoir filmé le meurtre de Linda, en fait une ex à qui il reprochait d’avoir mis fin à la liaison. C’était exact. 
Le film a été trouvé sur une carte mémoire. Linda a été tuée à l’aide d’un bâton. 

Elle avait encore envoyé un mail à Hardy le 1er avril pour lui souhaiter : "Gelukkige verjaardag ! xxx" : Heureux anniversaire.

http://www.dhnet.be/actu/faits/le-parcours-sanglant-du-tueur-au-drone-le-nouveau-serial-killer-belge-560842f435700fb92f3e7c7d?utm_source=selligent&utm_medium=email&utm_campaign=&utm_content=&utm_term=_Newsletter+DH+-+28-09-2015_&m_i=E29E4bkPxPUB8K_8Czm01yXZmeCS0ijO1Upjn%2Be5vYDJilYUwH1%2BhkR_T1HWVEB_G90EnNb_x%2BN3YchhI0z5_95pgdaMr