Google+ Badge

dimanche 27 septembre 2015

TRIBUNE LIBRE, POINT DE VUE ET CONSTAT !


Guerre de chiffres ou guerre tout court ?
Nos politiciens déboussolés, pris entre leur désir d’apparaître de bons petits soldats de l’Armée du Salut et celui de s’assurer le précieux vote des minorités musulmanes de plus en plus nombreuses, dispensent paroles rassurantes et argent sans compter.
Enfin, ça y est : la crise des migrants est résolue. 

Cette semaine, deux décisions déterminantes ont été prises par l’Union « à une large majorité ». 

Les 120.000 réfugiés vont pouvoir être répartis dans des pays volontaires et des gardes-frontières aux portes de l’Europe vont être créés. 

Les hotspots seront renforcés et 1,7 milliard d’euros distribués aux pays d’accueil voisins de la Syrie et de l’Irak. « La conclusion de cet accord est un soulagement pour les chefs d’État et de gouvernement », nous dit l’AFP.
Quelle honte ! Comment peut-on mentir aussi effrontément ?
Nos politiciens déboussolés, pris entre leur désir d’apparaître de bons petits soldats de l’Armée du Salut et celui de s’assurer le précieux vote des minorités musulmanes de plus en plus nombreuses, dispensent paroles rassurantes et argent sans compter (ce 1,7 milliard viendra s’ajouter aux huit milliards déjà débloqués).
On se croirait revenu en 39 où Daladier et Chamberlain allaient chercher près de l’Allemagne les garanties factices d’une paix honteuse et déshonorante.
Les acteurs ont peu changé. D’un côté, une chancelière arrogante et, de l’autre, un falot président français et une commission encore plus soumise. 
Alors, pour calmer les peuples récalcitrants, nos dirigeants distillent des chiffres fantaisistes. 24.000 migrants pour la France en 4 ans ! Mais de qui se moque-t-on ? Ils sont déjà là ! Et quels migrants ! 

Si c’étaient des chrétiens ou des azéris, ils mériteraient notre compassion. Mais non, ce sont des hordes agressives et peu respectueuses des pays traversés. Ils viennent chercher leur dû : logement, aides sociales, santé, le tout gratuit. 
Les photos et vidéos nous montrent gares dévastées, jardins pollués, cris et menaces au nom de Allahu Akbar. À leur insu, ils sont l’avant-garde des fantassins de l’armée des déshérités de la planète.
C’est pour cela qu’il y a un hic dans les chiffres officiels.
Dans le Time de cette semaine, la sentence est cruelle (je traduis, p. 6) : « Les sondages montrent que, globalement, 700 millions de personnes voudraient quitter ces pays. » 
Et le journaliste de Time d’ajouter, au sujet des pays européens : « Est-ce leur culture originelle qui s’amollit ? Ou sont-ce ses leaders qui prennent dangereusement les devants, dans ce qui apparaît comme un été romantique ? »
Je vous laisse juge. Mais 700 millions ou un milliard de migrants, ce n’est pas tout à fait le nombre annoncé par des dirigeants inconscients et populistes. 
Ah, j’allais oublier : ce n’est qu’un début ; en Afrique et en Asie, il reste encore quelques milliards de pauvres qui attendent avec impatience leur invitation.
Ah, j’oubliais encore (mais où ai-je la tête ?) : il y a, paraît-il, 140.000 SDF, dont 36.000 enfants dans notre pays. 
Impossible de les loger faute de places d’hébergement. 
Mais ce ne sont que des Français et ils votent rarement. On en fait quoi ? On les envoie en en Syrie ?
http://www.bvoltaire.fr/berengerdemontmuel/guerre-de-chiffres-guerre-court,208072?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=86a7f9c2bb-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-86a7f9c2bb-30403221&mc_cid=86a7f9c2bb&mc_eid=35158644a0