Google+ Badge

mardi 29 septembre 2015

SOCIALISME ET ISLAM...........;


FORT HEUREUSEMENT, SOCIALISME ET ISLAM SONT MORTELS ! (par l’Imprécateur)

 
Petite phrase de Yann Moix : « Un jour, la France pourra être musulmane, et ce sera comme ça, ce sera le mouvement de l’Histoire » (On N’est Pas Couché du cuistre Ruquier). 
Il eût utilisé le conditionnel au lieu du futur, nous aurions pu être du même avis, mais c’est bien le futur qu’a utilisé ce gribouilleur laborieux, quoique doté de deux prix littéraires – symboles de la dégradation de la littérature romanesque en France depuis quelques années -.
« Et ce sera comme ça » ajoute le soixante-huitard de naissance qui, intellectuellement ressemble comme deux gouttes d’eau au héros deSoumission de Houellebecq.
« 
C’est écrit« , disait ma grand-mère qui, ayant vécu et survécu à deux guerres mondiales, voyait l’avenir en noir pour la France, un avenir plein de fascistes, de socialio-communistes et de musulmans.

« C’est écrit » est l’expression favorite des soumis au destin, un destin forcément cruel comme le croient tous les primitifs écrasés par les forces de la nature et les esprits toujours méchants qui s’acharnent à nuire aux humains et qu’il faut tenter d’amadouer avec des sacrifices.

Comme le font les musulmans qui, ces jours-ci égorgent (en toute illégalité républicaine) par centaines de milliers d’innocents moutons afin de s’attirer la clémence d’Allah.
Unknown
Ils font ça comme des cochons, sans aucune hygiène et font participer les enfants !
images
Des fleuves de sang à la gloire d’Allah le Miséricordieux
(Photos Wikipédia)
« Ce sera le mouvement de l’Histoire« .
Moix, l’islamo-socialiste, croit utile de le préciser, pléonasmisant ainsi son « 
ce sera comme ça » de la théorie socialiste selon laquelle la voie de l’Histoire a été écrite une fois pour toutes par Karl Marx et ne saurait changer malgré tous les démentis cinglants qu’elle a déjà infligés à cette idéologie aujourd’hui dépassée, comme on le constate partout dans le monde.

Excepté bien évidemment en Corée du Nord et en France où survivent encore quelques dinosaures.
Le Point effectue des sondages simplistes mais donnant le sentiment des Français sur les sujets d’actualité, sur une base infiniment plus large et plus crédible que celle des sondeurs officiels qui ne peuvent s’empêcher d’en corriger les résultats en fonction de l’air du temps et des desiderata de ceux qui les leur ont commandés.

Le dernier sondage du 
Point demandait aux lecteurs de classer leurs souhaits pour l’avenir.

62 000 ont répondu et la réponse qui vient en tête sur les six proposées est
« Arrêter de nous mentir ». Elle recueille 35,1 % des voix, devant les migrants (28,9 %) et le chômage (25,2 %).

Encore plus intéressante est la réponse qui obtient le score le plus faible, 1,9 % (le score qu’obtiendra EELV à la prochaine présidentielle « 
et ce sera comme ça« ). 
Elle dénonce le mensonge qui prétend que le souci du gouvernement serait « la priorité doit être de rétablir un lien de confiance avec les Français ».En quoi est-ce si intéressant ?
Les Français ont compris que les régimes totalitaires ne cherchent pas à établir un lien de confiance avec leurs citoyens, encore moins à le « rétablir » quand ils ont tout fait pour le rompre par leur violence, la privation progressive des libertés et une accumulation de mensonges sur les bienfaits à attendre de leur politique : le retour de l’emploi, la croissance et l’amélioration du niveau de vie par le multiculturalisme et le « vivre ensemble ».
Globalement, ce sondage signifie que la masse trop souvent inerte du peuple français commence à comprendre que le système imaginé dans les clubs de l’élite financière mondiale, Bilderberg, French American Foundation, système relayé par leur antenne nationale Le Siècle, dont pratiquement tous les ministres du gouvernement et le président sont membres, n’a d’autre finalité que d’opprimer les libertés, d’enchaîner les hommes et de « tuer » les réfractaires. 
Physiquement s’il le faut, mais le plus souvent professionnellement et socialement par une avalanche d’articles les stigmatisant et de procès s’ils deviennent, comme nous le sommes à Minurne, comme le sont Michel Onfray ou Eric Zemmour, Pierre Cassen ou Christine Tasin et bien d’autres, des « dissidents » de la pensée unique. 
L’objectif final étant la gouvernance mondiale des peuples soumis.
« Vivre dans un tel système n’est pas vivre, c’est tourner à vide, pour rien, pour personne » (Boualem Sansal dans 2084), en état de survie pour nourrir et engraisser les tenants d’une idéologie stupide, inhumaine et mortifère, qu’elle s’appelle socialisme ou islam. 
Et finir par mourir comme le souhaite Jacques Attali pour qui la machine humaine devenue objet de consommation inutile par sa vieillesse ou sa maladie doit être euthanasiée dès que l’administration en a décidé ainsi.
JACQUES ATTALI
« L’homme sera un objet de consommation… dès qu’il dépasse 60/65 ans, il coûte cher à la société : il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement…
Je suis pour ma part en tant que socialiste contre l’allongement de la vie.
L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures
 »
(
L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005) Du Dr Mengele pur jus !
Ce système fait de ses militants, ou croyants, des machines bornées et fières de l’être, heureuses de leur aveuglement, des zombies confits dans la soumission et l’obséquiosité envers le pouvoir, des êtres mesquins, capables de tuer s’ils en reçoivent l’ordre, par adoration pour l’idéologie socialiste (cf. Khmers rouges) ou la théocratique islamiste (cf. djihadistes).
Nous arrivons heureusement dans la phase de l’histoire de ces idéologies où les plus intelligents, comme Michel Onfray, ou Dalil Boubakeur (qui vient de démissionner de la présidence de l’UOIF), commencent à surmonter leur conflit interne entre la soumission et la révolte. 
Et l’on comprend qu’il faille un grand courage et une grande volonté pour choisir un jour de basculer de la soumission si confortable dans la révolte, faculté qui n’est donnée qu’aux meilleurs.
C’est une bonne nouvelle qui montre que l’islam fondamentaliste et le socialisme doctrinaire et intolérant vont vers leur fin.
Courir dans le sens de la pente jusqu’à la chute est un sentiment très humain, tous les montagnards vous le diront.
L’Imprécateur
SIGNATURE 2015
Share Button