Google+ Badge

dimanche 27 septembre 2015

MESSAGE AUX MUSULMANS MUSICIENS ........



L’Imam de Brest transforme Mozart en singe et Céline Dion en cochon
Il aura fallu 18 mois pour que cette vidéo sorte des milieux autorisés auxquels elle était destinée.
Il aura fallu 18 mois pour que  cette vidéo sorte des milieux autorisés auxquels elle était destinée. 
Pas de chance, le Net possède au moins l’immense vertu de mettre au jour ce que la bien-pensance actuelle enterre consciencieusement au nom du « pas-d’amalgame ».

Rachid Abou Houdeyfa, imam à Brest, apparaît dans une vidéo intitulée « L’islam expliqué aux enfants ».
Nous sommes dans une école coranique à Brest, ouverte en 2013. 
Il est entouré d’un parterre de jeunes enfants, mais ici, pas de chapeaux ronds, certaines jeunes filles sont voilées, presque intégralement.
L’imam l’affirme, parce qu’Allah l’a dit, pour ceux qui écoutent de la musique, il y a un risque : ils seront transformés en singes et en porcs, Allah n’aime pas la musique parce que c’est ce que Scheitan (le diable) aime.
L’imam de Brest est un (e)-imam très connecté, il a plus de 172.000 amis sur Facebook, sa vidéo sur la musique postée sur YouTube a été vue plus de 70.000 fois ! 
La musique y est vue comme l’instrument du diable et les commentaires élogieux des fidèles foisonnent par dizaines.
Mais Rachid Abou Houdeyfa ne se contente pas de vouloir transformer Beethoven en porc et Pavarotti en singe, au milieu de l’enfer.
Cet imam fondamentaliste était également présent à Pontoise au salon consacré à la femme musulmane. Consacré ? 
Une métaphore qui lui a permis de ressortir un discours à faire pâlir toutes les Simone de Beauvoir avec, en extrait choisi :« Si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là. » 
Son collègue, l’imam de Maisons-Alfort, affirmait à ses côtés« qu’une femme coquette et parfumée était une fornicatrice. Promise au pire châtiment. » Le Moyen Âge est de retour en France  ; et encore : Jeanne d’arc n’aurait pas eu son mot à dire.

Au pays des droits de l’homme de 1789, dans le chantre post-68 éructant à tout va l’égalité hommes-femmes, Najat Vallaud-Belkacem distille à nos chères têtes, qui ne sauraient rester trop blondes, la théorie du genre, et l’imam de Brest justifie publiquement le viol des femmes qui sortiraient non voilées.
Nadine Morano, qui tente de redonner aux Républicains ses lettres de droite forte, a souhaité sur Twitter que l’imam de Brest soit expulsé.
Une bourde, doublée d’une gourde sans doute, qui oublie que grâce à la politique qu’elle a menée (et ses frères politiques avant elle), cet imam d’origine marocaine est né en France et possède, par conséquent, la nationalité française.
Le droit du sang ne lui a pas transmis l’amour des galettes de Pont-Aven ou de la langue bretonne. Bécassine n’est pas sa cousine, mais les lois d’une République qu’il méprise en ont fait un Français.
Gavée de valeurs dites « républicaines », que l’on exhibe en fonction des circonstances ou des ennemis politiques à abattre, la France est devenue le terreau complaisant d’un islam radical qui s’acharne pourtant à les piétiner. 
Dans un silence coupable et une apathie contagieuse des autorités politiques.
Aurélie Châtelain, danseuse, aimait la musique – la belle -, celle qui adoucit les mœurs et rend l’existence légère. Pas de singe ni de porc.
http://www.bvoltaire.fr/annesophiedesir/limam-de-brest-transforme-mozart-singe-celine-dion-cochon,208676?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=86a7f9c2bb-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-86a7f9c2bb-30403221&mc_cid=86a7f9c2bb&mc_eid=35158644a0