Google+ Badge

vendredi 25 septembre 2015

MARTINE AUBRY REVIENS ? AU SECOURS !


Martine Aubry et le marxisme de comptoir
Martine Aubry est accrochée au déterminisme social comme la moule 
à son rocher : prolo tu es, prolo tu demeures ; 
fonctionnaire tu es, parent de fonctionnaires tu seras.
Martine Aubry, ses emportements, sa grande gueule et son gauchisme fin de siècle (le XIXe)… 
La bonne femme, malgré ses rondeurs, n’est pas sympathique. 
Elle a même fait carrière dans le mépris et la détestation : celle qu’elle a du monde et des autres en général, mais plus encore celle qu’elle suscite de son entourage.
Ainsi, les vacheries ont toujours fusé entre« la mère Tapedur » et François Hollande, qu’elle appelle « couille molle » quand lui la surnomme « Tullius detritus »
Allusion au personnage qui fout la pagaille chez les amis d’Astérix dans l’album La Zizanie
En février dernier, le Président l’accusait d’être à l’initiative du mouvement des « frondeurs », responsables d’avoir « cassé l’esprit du 11 janvier » en lançant l’offensive contre Macron.
 Le dernier épisode en date semble, en effet, lui donner raison.
Mercredi, à Lille, lors de sa conférence de presse de rentrée, Martine Aubry s’est lâchée. 

Genre harengère sur les marchés : « Macron, comment vous dire ? Ras le bol ! Je supporte de moins en moins [son] arrogance, pour un ancien fonctionnaire certes devenu banquier d’affaires, qui sait sans doute qu’en période de crise on n’a jamais autant besoin de fonctionnaires. 
Et puis, en même temps, une ignorance de ce que les gens vivent. Il y a un moment, ce n’est plus supportable. »
Dans un papier paru ce vendredi sur FigaroVox, Nicolas Bouzou y voit « quelque chose d’extrêmement profond et inquiétant sur la situation du débat politique dans notre pays »
En effet, dit-il, « peu importe qui a raison, la règle est de raconter n’importe quoi et d’éviter que le débat porte sur la véracité des arguments ».

On demeure, en effet, confondu par l’énormité du propos, l’ancien ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité osant affirmer que « en période de crise, on n’a jamais eu autant besoin de fonctionnaires ».
Il est vrai qu’elle-même haut fonctionnaire devenue ministre, fille de haut fonctionnaire devenu ministre puis président de la Commission européenne, petite-fille d’encaisseur à la Banque de France, on comprend que Martine Aubry défende sa corporation. 
Ça n’empêche pas de souligner l’insondable bêtise et la malhonnêteté de ses propos, lesquelles ne sont, d’ailleurs, pas sans rappeler l’ineptie de son « Petit dictionnaire pour lutter contre l’extrême droite » paru au Seuil en 1995. 
Un manuel très efficace – autant que ses 35 heures pour nous sortir du chômage – puisque le Front national, objet du bouquin en question, est aujourd’hui en voie de rafler sa région… 
Mais Martine Aubry n’est pas du genre à se remettre en cause.
Nicolas Bouzou précise : « 24 % des actifs français sont fonctionnaires, contre 15 % en moyenne dans les pays de l’OCDE. 
En Allemagne et en Autriche, pays proches du plein-emploi, ce chiffre tombe à 10 %. » 
Et de rappeler ce principe de base, à savoir que « les salaires sont payés grâce à l’impôt ou à la dette, ce qui déplace des ressources du secteur privé vers le secteur public ». La réalité est que « la création de 100 emplois publics entraîne la disparition de 150 emplois privés« , si bien que « créer des emplois publics pour lutter contre le chômage revient à s’éloigner de l’objectif que l’on s’est fixé, tout en ruinant l’État, c’est-à-dire le contribuable ».
Enfin, derrière ce « marxisme de comptoir », comme dit Bouzou, on saisit tout le mépris et le sectarisme de l’ancienne patronne du PS.
 Martine Aubry est accrochée au déterminisme social comme la moule à son rocher : prolo tu es, prolo tu demeures ; fonctionnaire tu es, parent de fonctionnaires tu seras.
 Il n’y a qu’en France qu’on peut encore entendre cela !
Martine Aubry, c’est le conservatoire de l’archaïsme.

http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/martine-aubry-marxisme-de-comptoir,208287?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=a8ee2b97bd-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-a8ee2b97bd-30403221&mc_cid=a8ee2b97bd&mc_eid=35158644a0