Google+ Badge

vendredi 25 septembre 2015

LA LIBERTÉ D' EXPRESSION FACE AU TOTALITARISME .......



ERIC ZEMMOUR RELAXÉ, MARINE LE PEN POURSUIVIE : COMMENT TRAITENT-ILS  L’INFO ? - Ils instrumentalisent l’actualité pour l’exploiter politiquement

ERIC ZEMMOUR RELAXÉ, MARINE LE PEN POURSUIVIE : COMMENT TRAITENT-ILS L’INFO ?

 

Ils instrumentalisent l’actualité pour l’exploiter politiquement



le 

modifié le 25/09/2015 à 21:04h
 
Les journalistes de l’audiovisuel sont de petits propagandistes de gauche. 


Il y a des exemples frappants, le journal de Pujadas ou la dérive gauchiste des matinales d’Itélé.    Il y a aussi des cas concrets frappants.


Éric Zemmour, relaxé d’incitation à la haine raciale, ne les intéresse pas. 


En revanche ils traitent en permanence  le prochain procès en correctionnelle de  Marine le Pen, espérant une condamnation pour le même motif. 


Ils ne valorisent que ce qui peut servir leur idéologie.

Eric Zemmour a été relaxé le mardi 22 septembre par le tribunal correctionnel de Paris, dans une affaire dans laquelle il était poursuivi pour incitation à la haine raciale et diffamation raciale. 

Le chroniqueur et animateur avait évoqué à la radio « les bandes » d’étrangers « qui dévalisent, violentent ou dépouillent ». 


 « Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent. »  « 

J’aurais pu ajouter les Russes et les Géorgiens, mais il faut bien s’arrêter », avait répondu Eric Zemmour à la présidente de la 17ème chambre du tribunal correctionnel qui l’interrogeait sur les raisons qui l’avaient conduit à ne citer « que » ces cinq « cibles ». 


Lors de l’audience, le chroniqueur s’était retranché derrière des chiffres et des documents sur la délinquance et avait invoqué sa « liberté d’expression » :  « Je ne suis pas assistante sociale, mon métier n’est pas de savoir si je vais faire de la peine à untel ou untel.     Mon métier, c’est dire la vérité. » 


En réponse, le tribunal correctionnel de Paris a jugé qu’« aussi excessifs, choquants ou provocants que ces propos puissent paraître », ils ne s’appliquent « qu’à une fraction des communautés visées et non à celles-ci dans leur ensemble ».

Quant à elle, la présidente du Front national, Marine Le Pen, sera jugée pour incitation à la haine raciale en octobre à Lyon après avoir comparé les "prières de rue" des musulmans à l'Occupation. 

C'était en décembre 2010, le temps de la "dédiabolisation" n'était pas encore venu : lors d'une réunion publique devant des militants à Lyon, Marine Le Pen, alors en campagne pour la présidence du parti, avait dénoncé les prières de rue en les comparant à l'occupation nazie durant la Seconde Guerre mondiale.

«Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'Occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça, c'est une occupation du territoire», avait déclaré Marine Le Pen .

 Et d'ajouter : «C'est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s'applique, c'est une occupation. 
Certes, il n'y a pas de blindés, pas de soldats, mais c'est une occupation tout de même et elle pèse sur les habitants.»

Interrogée par l’AFP sur sa présence à l'audience, prévue le 20 octobre, elle a répondu : « Oui, bien sûr ! Je ne vais pas rater une telle occasion. 
On est plus prompt à poursuivre ceux qui dénoncent les comportements illégaux des fondamentalistes qu'à poursuivre les fondamentalistes qui ont des comportements illégaux », a t elle ensuite tweeté .

Une relaxe après celle de Zemmour serait une  victoire pour la liberté d'expression face au totalitarisme de l’idéologie dominante.  Mais ne rêvons pas.


http://metamag.fr/metamag-3213-ERIC-ZEMMOUR-RELAXÉ--MARINE-LE-PEN-POURSUIVIE---COMMENT-TRAITENT-ILS--L’INFO---Ils-instrumentalisent-l’actualite-pour-l’exploiter-politiquement.html