CRISE AU POUVOIR – Si l’on sonde quotidiennement les cœurs et les âmes des Français sur leurs responsables politiques, il est plus inhabituel de les interroger sur ce qu’ils pensent de la qualité de ce système lui-même.



Error-404_Democracy_2



De scrutin en scrutin, de crise en crise, les avertissements adressés par les citoyens à une Ve République vieillissante sont pourtant de plus en plus tranchés. 
Il est désormais établi, hors élection présidentielle, que moins d’un Français sur deux prend la peine d’aller voter. 
Et sur la seconde moitié qui se rend aux urnes, un quart exprime désormais son rejet d’un système partisan méprisé, que ce soit sous la forme d’un bulletin Front national ou d’un bulletin blanc.

Infographie Huffington Post
Si elle vise à cerner les ressorts de cette crise rampante de la démocratie représentative,notre nouvelle rubrique « Crise au pouvoir » ambitionne d’aller au-delà pour cerner les solutions qui, demain, participeront au renouveau de la République.

En attendant, nous publierons chaque mois, avec notre partenaire YouGov, ce thermomètre de la crise au pouvoir. 
Ses capteurs sont, hélas, sans surprise: au mois d’avril 2015, 71% des Français interrogés n’ont plus confiance dans la qualité de leur démocratie.
 Un chiffre comparable à la cote de défiance du chef de l’Etat qui, trois mois seulement après Charlie, retrouve progressivement son plafond. 

Faut-il s’étonner que la démocratie représentative soit en crise quand le Front national est le seul parti perçu majoritairement comme uni par les Français?
Infographie Huffington Post2
Autant d’indices d’un système politique au bord de l’asphyxie et qui ne demande qu’à sortir la tête hors de l’eau.

HUFFINGTON POST