Google+ Badge

jeudi 2 avril 2015

LE RACISME A MÊME LA PEAU ???




Le racisme couleur chair!


Le racisme couleur chair!
Par Isabel Orpy

Jusqu’où débusquer le racisme? A même la peau! Quand on veut déceler du racisme l’on en trouve partout! 

La dernière en date nous vient des Etats-Unis, plus précisément de l’université d’Oklahoma, qui produit une étude  stigmatisant la lingerie qualifiée de nude en terme de marketing et prônant des procédures à l’encontre de l’industrie de la mode.

C’est très perfide car effectivement les gammes de lingerie dite nude ou chair se parent de tons variant de toutes sortes de beige au rose poudrée. 

C’est oublier, outre les innombrables  couleurs existantes, celles allant du caramel au brun foncé…  lesquelles font l’erreur de ne pas s’inscrire dans la gamme des nude.

 Imaginez que se créent les gammes nude peau jaune, peau noire et peau blanche. J’entends déjà le tollé ! 
Et si un directeur marketing, un peu plus cultivé que la moyenne ou rigolo, les baptisait mélanoderme, leucoderme ou xanthoderme, les ignares prenant cela pour des insultes, ce serait pire encore!

nubian-home-1a


Voulant en savoir davantage, je me suis promenée sur les sites de mode dédiés aux dames à peau mate, bronzée, foncée, brune, black… pour y lire que leur carnation exaltait davantage les couleurs que celle des blanches et les inciter à parer leurs corps de couleurs vives… 

J’ai aussi découvert une marque britannique Nubian Skin qui se définit comme dédiée aux peaux brunes, exploitant le créneau et dont aucun mannequin n’est totalement blanche. Racisme anti-leucoderme?


A l’ère des pastèques cubiques, chaussettes à cinq doigts,  de la montre à fourmis, des vêtements pour bébés gay friendly… quand par tous moyens l’on cherche à nous réduire à l’unique état de consommateur, il est difficile de  croire que le marketing qui explore la moindre niche pour faire du fric ait oublié cet immense secteur très porteur, s’il ne fut pas exploité, ce qui reste à vérifier, c’est parce qu’il n’est pas rentable sous la dénomination nude.


En 1968, les féministes faisaient du soutien-gorge un outil de l’oppression masculine, en 2015, mondialisation oblige, le soutien-gorge devient vecteur du racisme des blancs!


Enfin, vous serez ravis d’apprendre que cette même étude s’attaque aussi à la couleur des pansements adhésifs, jugés trop clairs… Que penser de la Béthadine jaune orangé?