Google+ Badge

jeudi 2 avril 2015

CONFÉRENCE : LE RÉVEIL DE LA CONSCIENCE EUROPÉENNE.......


CONFÉRENCE DE L’INSTITUT ILIADE : SAMEDI 25 AVRIL 2015 - Oeuvrer à la réappropriation de leur identité par les européens

CONFÉRENCE DE L’INSTITUT ILIADE : SAMEDI 25 AVRIL 2015


Oeuvrer à la réappropriation de leur identité par les européens




le
modifié le 01/04/2015 à 20:33h


Les citoyens actuels de l’Europe mésestiment le rôle joué par leur civilisation dans l’histoire du monde. Cet effacement mémoriel anticipe l’acceptation d’une disparition collective.

Refusant une telle extinction, l’Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne entend œuvrer à l’affirmation de la richesse culturelle de l’Europe et à la réappropriation de leur identité par les Européens.

Par cette initiative, l'Institut Iliade entend participer de manière originale, novatrice et la plus décisive possible à un effort plus général – et impérieux : le réveil de la conscience européenne. 

Concrètement, l’Institut ILIADE se donne pour vocation la transmission de la longue mémoire européenne.

Cette volonté de transmission passe par des actions de formation, de réflexion, d’information et de communication, afin de faire partager au plus grand nombre l’histoire et la mémoire de la civilisation européenne.

L’Institut traite de l’ensemble des aspects de la civilisation européenne, en insistant sur sa singularité, sa grandeur et son attrait toujours actuel. 

Il s’agit de fournir du sens et des repères, en particulier aux jeunes générations d’Européens qui seront confrontés aux conséquences vraisemblablement tragiques des événements en cours.

La vocation principale de l’Institut ILIADE est en effet de former des jeunes hommes et des jeunes femmes soucieux de leur histoire toujours à construire. 

Armés d’une forte culture relative aux traditions et aux valeurs européennes, ils apprennent à discerner ce que l’aventure qui les attend suppose de risques et d’abnégation, mais aussi d’enthousiasme et de joie. Ils sont les animateurs du nécessaire réveil européen, capables de donner à l’action civique ou politique la dimension culturelle et métapolitique indispensable. 

Leur mot d’ordre : se mettre au service d’une communauté de destin, qui risque de disparaître si elle ne se prend pas en main.

Dans la continuité de la pensée et de l’action de Dominique Venner, une place essentielle est accordée à l’histoire, à la fois matrice d’une méditation profonde de l’à-venir et lieu de l’imprévu, où tout reste donc possible.

L’originalité de l’ILIADE est, notamment par un travail de reformulation et d’actualisation des connaissances, d’allier le sérieux des contenus à leur facilité d’appréhension par le grand public, en particulier par l’usage du numérique. 

L’objectif est de faire preuve d’une authentique pédagogie, et d’agir en complémentarité ou en soutien des autres initiatives visant les mêmes objectifs.

L’Institut ILIADE s’attache fondamentalement à diffuser une vue du monde en rupture avec le moment mortifère que nous connaissons aujourd’hui, ainsi qu’une attitude d’insoumission à l’égard de la pensée conforme, et ce par tous les moyens disponibles (communication virale, livres, presse, formation, organisation de manifestations et d’activités culturelles, constitution et animation de réseaux…).


« L’univers esthétique des Européens »



L’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne organise dans un mois son grand colloque annuel, à Paris, sur le thème : « L’univers esthétique des Européens ».

Au moment où le fanatisme islamique détruit méthodiquement le patrimoine archéologique et artistique de l’Orient ancien, et où le prétendu « art contemporain » impose partout sa laideur et ses provocations dérisoires, il est devenu impossible de faire l’économie d’une réflexion sur le rapport que les Européens ont, au fil du temps, entretenu avec la beauté. 

Beauté des paysages où se manifeste, de Delphes à Brocéliande, le souffle de l’esprit ; beauté des sanctuaires où, de Vézelay à Chartres, ils ont affirmé leur foi ; beauté des palais, de Cnossos à Schönbrunn, où le beau a légitimé le pouvoir.

Le temps est venu de nous réapproprier cet héritage, de le relire à la lumière des formidables défis qui s’annoncent, afin d’en faire l’un des socles sur lesquels rebâtir une « vue du monde » qui permette de relever le défi du chaos contemporain. 

Affirmer la singularité et la richesse de notre patrimoine, c’est y puiser la source et les ressources d’une affirmation sereine, mais déterminée, de notre identité européenne et française.

Conscient tout à la fois de l’importance et de l’urgence de l’enjeu, l’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne a donc décidé de consacrer son deuxième colloque annuel – et le premier sous son nom – à « l’univers esthétique des Européens »



Le samedi 25 avril 2015 à partir de 14h à la Maison de la Chimie, 28 Rue Saint Dominique, 75007 Paris.

Après une introduction de Philippe Conrad, président de l’Institut, interviendront à la tribune Alain de Benoist ( « L’art européen, un art de la représentation »), Slobodan Despot (« L’art européen et le sentiment de la Nature »), Christopher Gérard (« La beauté et le sacré »), Jean-François Gautier (« La polyphonie du monde ») et Javier Portella (« La dissidence par la beauté »), ces interventions étant entrecoupées de présentations dynamiques de hauts lieux européens par Duarte Branquinho (Portugal), Adriano Scianca (Italie), Philip Stein (Allemagne) et Marie Monvoisin (France/Bretagne).

Inscriptions au colloque annuel : ICI


Source:   http://metamag.fr/metamag-2802-CONF%C3%89RENCE-DE-L%E2%80%99INSTITUT-ILIADE---SAMEDI-25-AVRIL-2015-Oeuvrer-a-la-reappropriation-de-leur-identite-par-les-europeens.html